Des arguments en faveur de la lymphadénectomie dans le cancer de l’endomètre

Le cancer de l’endomètre est le cancer gynécologique le plus fréquent dans les pays occidentaux et il concerne généralement les femmes ménopausées. La prise en charge dépend du stade de la maladie et de l’état de santé de la patiente. La chirurgie est le traitement de référence. En revanche l’opportunité d’une lymphadénectomie est débattue.  Même si les études récentes suggèrent que celle-ci n’influence pas directement la survie, elle pourrait jouer un rôle important pour le choix  du traitement adjuvant. Ainsi, la stadification chirurgicale pourrait éviter des traitements adjuvants inutiles, tels que la radiothérapie, ou orienter vers une brachythérapie plutôt que vers une radiothérapie externe.

Une étude menée aux USA tente de déterminer l’impact de la lymphadénectomie sur l’utilisation de la radiothérapie adjuvante. Elle a porté sur toutes les femmes présentant un adénocarcinome de l’endomètre stade I - II, traitées entre 1988 et 2006 et enregistrées dans la base de données SEER (Surveillance, Epidemiology and End Results) de l’Institut National du Cancer aux USA.

Au total, 58 776 femmes ont été identifiées, dont 26 043 (44,3 %) ont bénéficié d’une lymphadénectomie. Ce geste avait été plus fréquemment réalisé chez les femmes noires, chez les femmes pour lesquelles le diagnostic avait été posé entre 2001 et 2006, et chez celles qui résidaient dans l’Ouest des USA (p<0,00001 dans tous les cas). Les patientes présentant des tumeurs de haut grade et des stades avancés de la maladie avaient également plus souvent eu une lymphadénectomie (p<0,00001).

Parmi les femmes âgées de moins de 60 ans et présentant des tumeurs de stade IA (grades 1, 2 et 3), la lymphadénectomie n’a pas eu d’impact sur l’utilisation de la radiothérapie. Par contre, en cas de cancer de l’endomètre de stade IB (grade 2 ou 3) et stade IC (grade 1 ou 2) la probabilité de recevoir une radiothérapie externe était moindre tandis que celle de bénéficier d’une brachythérapie vaginale était plus élevée, lorsque une lymphadénectomie avait été réalisée (vs absence de lymphadénectomie ; P<0,05 pour tous). Les résultats étaient similaires pour les femmes âgées de plus de 60 ans.

L’extension de la lymphadénectomie a eu également une influence sur l’indication d’une radiothérapie adjuvante.

En conclusion, les résultats de cette étude sur une cohorte représentative de la population des Etats-Unis montrent clairement que la réalisation d’une lymphadénectomie et son extension influencent le recours au traitement adjuvant chez les femmes traitées pour un cancer de l’endomètre stade I-II. L’impact semble plus prononcé en cas de tumeurs à risque intermédiaire et les données suggèrent que les femmes ayant subi une lymphadénectomie ont moins de risque de recevoir une radiothérapie externe. Globalement, ces résultats encouragent à la réalisation d’une lymphadénectomie dans la majorité des cancers de l’endomètre.

Dr Viola Polena

Référence
Sharma C et coll. : Lymphadenectomy influences the utilization of adjuvant radiation treatment for endometrial cancer. Am J Obstet Gynecol., 2011; 205 : 562.e1-9.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article