Lorsque l’angio-œdème n’est pas allergique…

Lorsque l’angio-œdème n’est pas allergique , il est alors génétique ou iatrogène. On distingue cinq formes majeures d’angio-œdèmes non allergiques : angio-œdème héréditaire (AOH), angio-œdème acquis (AOA), angio-œdème induit par les inhibiteurs du système rénine-angiotensine-aldostérone (AOR), angio-œdème pseudo-allergique (AOP) et angio-œdème idiopathique (AOI). Une part importante de ces angio-œdèmes est provoquée par la libération de bradykinine. C’est le cas de l’angio-œdème héréditaire et de l’angio-œdème induit par les inhibiteurs de l’enzyme de conversion de l’angiotensine (IEC).
La bradykinine est un puissant vasodilatateur responsable de l’augmentation de la perméabilité vasculaire, d’un œdème local massif et incontrôlé.
Lorsque l’œdème survient dans la région laryngée, il peut mettre en jeu le pronostic vital.

La plupart des angio-œdèmes non allergiques sont des AOR, déclenchés tout particulièrement par les IEC. Il  est important de rappeler que les patients ayant cette intolérance aux IEC sont susceptibles de présenter une aggravation du risque cardio-vasculaire à l’interruption de leur traitement. Il n’existe pas actuellement de stratégie diagnostique et thérapeutique validée dans cette circonstance.

L’angio-œdème est traité classiquement par des mesures symptomatiques associant ventilation artificielle, glucocorticoïdes et antihistaminiques.
L’utilisation d’un concentré plasmatique d’inhibiteur de la C1-estérase est le traitement de choix de l’AOH. Les autres traitements pharmacologiques classiques des angio-œdèmes non allergiques ne sont pas satisfaisants. Cependant, plusieurs nouveaux médicaments ont récemment été développés : un C1-inh recombinant, un inhibiteur de la kallikréine (ecallantide) et un antagoniste spécifique du récepteur B2 de la bradykinine (icatibant). Selon les dernières études publiées sur le sujet, ces traitements pourraient améliorer la prise en charge des œdèmes induits pas la kinine.

Dr Geneviève Démonet

Référence
Bas M et coll. : “Nonallergic angioedema: role of bradykinin” Allergy 2007 ; 62 : 842-856.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions (1)

  • "Lorsque l’angio-œdème n’est pas allergique…"

    Le 07 août 2007

    Les allergies (sp) sont en augmentation dans la population générale. Les IEC sont fréquemment utilisés dans le traitement des HTA.
    Existe-t-il des formes de passage entre les angio-oedèmes chez des patients présentant une double morbidité ? Et quel pourrait en être le traitement ?

    Dr. Charles Saccharin

Réagir à cet article