La liposuccion pour contrôler…l’hyperhidrose axillaire

Les traitements de l’hyperhidrose axillaire restent plutôt limités. Les topiques sont inefficaces, les injections de toxine botulique sont intéressantes mais ne permettent pas de tarir de façon définitive l’excès de sudation. Parmi les options chirurgicales s’est récemment développée, à côté de la chirurgie transthoracique endoscopique, une technique de liposuccion, moins invasive. Cependant, certains patients ne sont que peu ou pas améliorés par ce type d’intervention. C’est la raison pour laquelle des dermatologistes et des chirurgiens allemands ont développé une méthode de liposuccion axillaire pratiquée avec une canule permettant à la fois la lipo-aspiration mais également le curetage. Une fois la liposuccion-curetage effectuée, des pansements compressifs sont mis en place pendant une dizaine de jours.

Evaluée sur 19 patients (moyenne d’âge 26 ans, extrêmes 21-31, 13 femmes) chez lesquels la liposuccion « conventionnelle » avait échoué, cette nouvelle technique a permis une diminution de la sudation de 69 % chez 17 des sujets traités. Aucun effet secondaire n’a été observé et 88 % des patients se sont déclarés satisfaits. La liposuccion avec cette canule, qui tout à la fois aspire et râpe les tissus, est toutefois un peu plus délicate aux dires des chirurgiens. Quoi qu’il en soit les résultats esthétiques sont excellents.

Dr Patrice Plantin

Référence
Bechara FG et Coll. : Repeat liposuction-curettage treatment of axillary hyperhidrosis in safe and effective. Br J Dermatol 2007;157:739-43

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article