La protection cardiovasculaire conférée par les antihypertenseurs ne varie pas avec l’âge

Les études observationnelles ont montré depuis longtemps que la pression artérielle (PA) était fortement et directement liée au risque d'accidents vasculaires cérébraux (AVC) et de cardiopathies et que la force de cette relation diminuait avec l'âge. Une récente revue de la littérature laisse paraître que pour chaque baisse de 20 mmHg de la PA systolique, le risque d'AVC diminue de 33 % entre 80 et 89 ans versus 62 % entre 50 et 59 ans. Cependant, dans de nombreux essais ayant évalué les effets de la baisse de la PA sur les évènements cardiovasculaires (ECV) majeurs et dont les critères d'inclusion pour l'âge étaient assez larges, il n’a pas été observé de plus forte baisse des risques d’ECV chez les plus jeunes par rapport aux plus âgés. Cela peut refléter, in fine, un effet comparable de la réduction de la PA chez les sujets les plus jeunes et les plus âgés ou être lié à un manque de puissance des essais pour détecter une éventuelle différence lorsqu’ils sont analysés individuellement.

Afin de quantifier la réduction du risque relatif (RR) d’ECV, par le biais de différents traitements antihypertenseurs chez les adultes jeunes et âgés (< 65 ans versus ≥ 65 ans), un groupe multicentrique australien (Blood Pressure Lowering Treatment Trialists’ Collaboration) a réalisé une méta-analyse pour comparer les effets obtenus dans ces deux groupes d’âge.

Au total, 31 essais comprenant 190 606 participants ont été retenus dans l'analyse. Les données n'ont pas montré de différence significative de la baisse de la PA sur la réduction des ECV selon l'âge ni la classe thérapeutique utilisée (pour tous les évènements, p < 0,24). Il n'y avait pas non plus d'effet significatif de l'interaction entre l'âge et le traitement lorsque l'âge a été considéré comme une variable continue (pour tous les évènements, p > 0,09). De la même façon, l'analyse par régression logistique n'a pas montré de différence significative pour la survenue d'ECV majeurs entre les deux groupes d'âge (< 65 ans versus ≥ 65 ans ; p = 0,38).

La réduction de la PA apparaît donc bénéfique aussi bien pour les jeunes (< 65 ans) que les plus âgés (≥ 65 ans) et il n'y a pas de preuve formelle que la protection contre les évènements cardiovasculaires majeurs, obtenue par différentes classes d’antihypertenseurs, varie avec l'âge !

Dr Georges Dubois

Références
Blood Pressure Lowering Treatment Trialists’ Collaboration. : Effects of different regimens to lower blood pressure on major cardiovascular events in older and younger adults: meta-analysis of randomised trials." BMJ 2008; 336: 1121-1123.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article