Il y a parfois une hypogammaglobulinémie dans le lupus

Le lupus érythémateux aigu disséminé (LEAD) est typiquement associé à une hypergammaglobulinémie, mais il peut également s’accompagner de l’anomalie inverse,  en l’occurrence une hypogammaglobulinémie bien que cette situation soit nettement moins fréquente. A propos de la description de 5 de leurs patients présentant un LEAD avec hypogammaglobulinémie, cette équipe londonienne a examiné la littérature évoquant cette association.  Il apparaît que différents types de déficits en anticorps peuvent survenir au cours du LEAD notamment une immunodéficience commune variable (IDCV), un déficit sélectif en certaines immunoglobulines, du type IgA ou IgM, mais aussi une hypogammaglobulinémie iatrogène ou secondaire à un syndrome néphrotique confirmé, au demeurant relativement fréquent au cours du lupus.

D’un point de vue thérapeutique, la prise en charge de certains déficits en anticorps peut être faite par l’antibiothérapie, mais aussi par le recours à un traitement substitutif par les gammaglobulines (particulièrement en cas d’IDCV). Dans d’autres cas, en l’absence de complications, notamment infectieuses, seule une surveillance étroite est suffisante.

Au cours du LEAD, le dosage des taux plasmatiques d’immunoglobulines s’avère utile pour identifier un déficit en divers anticorps et le développement éventuel d’une hypogammaglobulinémie.  Dans tous les cas de figure, cette stratégie simple à mettre en œuvre doit permettre d’instaurer un traitement approprié au moment le plus opportun, avant la survenue de complications spécifiques qui ne peuvent qu’assombrir le pronostic de la maladie lupique.

Dr Philippe Tellier

Référence
Yong PFK et coll. : Management of hypogammaglobulinaemia occurring in patients with systemic lupus erythematosus. Rheumatology 2008; 47: 1400-1405.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article