Lymphomes cutanés : quoi de neuf ?

C’est dans la belle ville de Copenhague que le groupe Lymphomes cutanés, émanant de l’EORTC*, s’est réuni pour mettre en commun l’expérience d’équipes européennes et nord-américaines dans le diagnostic et le traitement de ces lymphomes, plus souvent T que B, dont l’évolution est globalement plus « indolente » que celle de leurs équivalents ganglionnaires, mais dont aucun traitement ne garantit, à ce jour, la guérison.

Gageons que la petite sirène qui symbolise cette ville située au bord de la mer du Nord n’a jamais souffert d’une telle pathologie !

*European Organisation for Research and Treatment of Cancer

Copyright

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article