Le lymphœdème abdominal, complication des obésités morbides

A propos d’une observation personnelle et de cas publiés dans la littérature, S Asch et coll. individualisent une entité qui n’est probablement pas exceptionnelle et qui le deviendra de moins en moins au fur et à mesure que l’obésité gagnera du terrain dans nos sociétés sur et mal alimentés. Il s’agit de patients présentant des obésités majeures compliquées d’un aspect de lymphœdème inflammatoire le plus souvent au niveau abdominal qui s’étend volontiers aux organes génitaux externes et à la racine des membres inférieurs. La masse abdominale en cause représente 2 à 3 % de la masse corporelle totale et son aspect érythémateux avec phénomène de peau d’orange est tout à fait identifiable. La transition entre peau abdominale normale et peau lymphœdémateuse n’est pas toujours très nette. Quand une histologie est faite, elle retrouve essentiellement des dilatations lymphatiques.

Le traitement de cette complication des obésités majeures est surtout symptomatique avec des soins d’hygiène destinés à éviter les épisodes de surinfection, antibiothérapie en cas de surinfection à type d’érysipèle mais c’est la prévention de l’obésité qui constitue la meilleure approche de cette pathologie.

Dr Patrice Plantin

Référence
Asch S et coll. : Massive localized lymphedema : an emerging dermatologic complication of obesity. J Am Acad Dermatol 2008;59: S109-110

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article