Psoriasis et streptocoques : des complices plus ou moins volontaires…

C’est en partant d’éléments avérés quant à l’épidémiologie du psoriasis, que des dermatologues anglais évoquent une certaine forme de complicité entre streptocoques et psoriasis.

L’épidémiologie nous apprend en effet que la prévalence du psoriasis est élevée en Europe du Nord tout comme l’a toujours été, dans cette même région du monde, la mortalité liée aux infections streptococciques. La comparaison entre Chine du Nord et Chine du Sud aboutit à des constatations similaires. De la même façon, dans les populations venant de zones à forte prévalence d’infections streptococciques et migrant vers des zones de faible prévalence, on observe une variation significative de la fréquence du psoriasis.

Par ailleurs, les modifications du système inflammatoire induites ou favorisées par les infections streptococciques expliquent le paradoxe apparent entre la survenue de ces infections streptococciques et la prévalence du psoriasis. En effet, les cytokines telle que la TGF béta ou la fibronectine favorisent l’internalisation intracellulaire des streptocoques dans les tissus amygdaliens, tandis que d’autres cytokines comme l’IL17 et l’IL 21-3 bloquent la propagation extracellulaire des mêmes streptocoques. Il apparaît donc que certains phénotypes immunitaires favorisent le stockage des germes en en limitant la diffusion. Or, certaines de ces cytokines comme le TGF favorisent la prolifération kératinocytaire que l’on observe au cours du psoriasis.

De façon un peu lapidaire, on peut penser que les streptocoques utilisent leurs hôtes humains, quand ils ne les tuent pas, comme « réservoirs » au prix d’une augmentation de la fréquence du psoriasis dont ils favorisent l’émergence.

Dr Patrice Plantin

Référence
McFadden JP et coll. Psoriasis and streptococci : the natural selection of psoriasis revisited. Br J Dermatol 2009;160:929-934

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article