Intérêt de l’index BILAG 2004 dans l’évaluation de la maladie lupique

Le Lupus érythémateux disséminé est une maladie chronique auto-immune multisystémique dont l’expression clinique et biologique est très variée. L’index BILAG (British Isles Lupus Assessment Group) 2004 est un index quantifiant l’activité de la maladie lupique, établi à partir de critères validés ; la sensibilité de cet index nécessite cependant d’être précisée préalablement à son utilisation en pratique clinique et lors d’études longitudinales.

Cette étude britannique multicentrique, longitudinale et prospective a concerné des patients répondant tous aux critères validés par l’ACR pour le lupus érythémateux disséminé. Lors de chaque consultation de suivi, ceux ci ont été évalués à l’aide de l’indice d’activité BILAG-2004 qui classifie l’activité de la maladie selon 5 niveaux :

-Grade A : maladie très active
-Grade B : maladie modérément active
-Grade C : maladie peu active
-Grade D : maladie inactive mais active lors du dernier suivi
-Grade E :  maladie inactive  et déjà inactive lors du dernier suivi

Les modifications thérapeutiques proposées à l’issue de la consultation ont été notées et classées en 3 groupes :
- majoration thérapeutique.
- pas de changement thérapeutique
- minoration thérapeutique

Pour établir la sensibilité de l’index BILAG-2004, les auteurs ont comparé, à l’aide d’outils statistiques appropriés (régression logistique multinomiale), pour chaque patient et lors de chaque consultation de suivi, les scores de l’index BILAG-2004 et les aménagements thérapeutiques opérés par les prescripteurs.

Au total, 1 761 évaluations ont été collectées, 1 414 ont été exploitées ; celles ci concernaient 347 sujets ; dans 40 % des cas, la thérapeutique est restée inchangée d’une consultation à l’autre; dans 22,7 % des cas, elle a du être majorée; dans 37,3 % des cas, elle a été minorée. Il a été établi une corrélation statistique entre ces changements thérapeutiques et les scores obtenus pour l’index BILAG-2004 ; toutefois, celui ci a été plus performant pour la détection des modifications d’activité de la maladie lorsque celle ci était peu active; il convient aussi de noter qu’il n’a pas été constaté d’association significative entre les scores spécifiques à l’état rénal et les changements thérapeutiques et qu’il faut donc d’améliorer la performance de l’index à ce niveau.

Au total, les données statistiques fournies par cette étude autorisent à utiliser l’index BILAG-2004 comme index d’activité de la maladie lupique, mais les auteurs soulignent toutefois certaines limites de cet outil, notamment vis à vis de l’atteinte rénale, et de la distinction entre séquelles et poussées de la maladie.

Dr Cécile Borget

Référence
Chee- Seng Yee and coll. : The BILAG- 2004 index is sensitive to change for assessment of SLE disease activity. Rheumatology, 2009 ; 48 : 691-695

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article