Rémission clinique dans la PR à l’heure des anti-TNF alpha

Comme l’ont montré plusieurs essais contrôlés et randomisés ainsi que des études observationnelles, il est désormais tout à fait possible d’obtenir une rémission de la polyarthrite rhumatoïde (PR) avec les anti-TNF alpha. Cependant, peu de travaux ont comparé l’efficacité des différentes molécules appartenant à cette classe thérapeutique à savoir l’adalimumab (ADA), l’etanercept (ETN) et l’infliximab (INF). D’où l’intérêt de cette étude observationnelle menée par une équipe italienne chez des patients ayant une PR très active (DAS28>5,1). Ces sujets avaient été traités par ADA, ETN ou INF aux doses recommandées en association au méthotrexate (MTX) à raison de 7,5-10 mg par semaine. Un DAS<2,6 pendant au moins 3 mois définissait la rémission. Si la rémission n’était pas obtenue après 12 semaines de traitement, 20 mg/j de léflunomide était associé. Tous les 3 mois, le traitement était réévalué, un switch avec un autre anti-TNF alpha était autorisé, ainsi que les anti-inflammatoires non stéroïdiens et la prednisolone.

Entre 2000 et 2008, 570 patients ont été inclus. L’âge médian des patients était de 51 ans, la durée médiane de la maladie était de 8 ans (1-23 ans), et la durée médiane du traitement par anti-TNF alpha de 204 semaines (6-401 semaines). Huit cent soixante-quinze traitements ont été étudiés chez 530 patients dont 210 sous ADA (24 %), 418 sous ETN (47,7 %) et 247 sous INF (28,2 %).

Globalement, sous anti-TNF alpha, une rémission a été obtenue dans 62,6 % des cas. La durée de la rémission clinique a été significativement plus importante avec l’etanercept en premier traitement (p<0,001). Le temps médian de rémission était de 63 mois pour l’etanercept (3-72 mois), de 41 mois pour l’INF (3-96 mois) et de 36 mois pour l’ADA (3-49 mois). Quand ces molécules étaient prescrites en deuxième ou en troisième traitement, les taux de rémission clinique étaient respectivement de 61,9 % et 60,3 %.

Ces résultats montrent une fois de plus que les anti-TNF alpha permettent d’obtenir une rémission de la PR qu’ils soient prescrits en premier intention ou après switch avec un autre anti-TNF alpha. Dans cette étude, la durée de la rémission clinique et le temps médian de rémission étaient plus importants sous ETN en premier traitement que sous INF ou ADA.

Dr Isabelle Birden

Référence
Ometto F et coll. : Comparison between adalimumab, etanercept and infliximab in achieving and maintaining clinical remission in rheumatoid arthritis in daily clinical practice. Ann Rheum Dis 2009 ; 68 (suppl 3) : 120.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article