Variabilité de QT dans l’insuffisance cardiaque : vers un nouveau marqueur de risque ?

L’insuffisance cardiaque (IC) est associée à une majoration de l’instabilité de la repolarisation cardiaque susceptible d’augmenter la propension à des arythmies ventriculaires catastrophiques.  Deux paramètres de variabilité du QT - un indice (QTVI) et une variance normalisée (QTVN) -, mesurés sur des Holters de 10 minutes, ont montré leur capacité à prédire le risque de troubles du rythme ventriculaires graves chez des patients en IC. La durée classique des enregistrements Holter étant de 24h, il était permis d’augurer que les résultats soient encore plus probants sur cet intervalle de temps.

Trois cent soixante-douze patients IC appartenant à la cohorte italienne GISSI ont bénéficié d’un enregistrement Holter de 24h. Les deux paramètres de variabilité sus-cités ont été calculés sur la totalité de l’enregistrement en utilisant une méthode semi-automatique.

Une variation diurnale prononcée des QTVI et QTVN a été retrouvée. Les valeurs les plus faibles ont été mesurées entre minuit et 6 h du matin. Elles ont augmenté au cours de la journée, le pic étant retrouvé entre midi et 18h, pour ensuite décroitre entre 18h et minuit. Il a été par ailleurs retrouvé une corrélation entre QTVI et fréquence cardiaque (r=0,38) ainsi qu’avec la classe NYHA (augmentation lorsque la classe NYHA était supérieure).  La variance (QTVN), quant à elle, n’était pas corrélée avec la fréquence cardiaque, mais une relation négative avec la kaliémie a été notée.

La variabilité de QT présente donc des variations nycthémérales : elle se majore significativement à partir de 6 h du matin, moment où le risque d’arythmie est le plus important. Sa mesure sur 24h est donc susceptible d’apporter des renseignements supplémentaires comparée aux mesures courtes sur 10 min.

Dr Benoît Tyl

Référence
Dobson CP et coll. : 24-Hour QT variability in heart failure. J Electrocardiol., 2009; 42 : 500-504

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article