Hémoptysie et radiographie de thorax normale. Quelles investigations pratiquer ?

L'hémoptysie est un symptôme fréquent constituant un point d’appel pour un grand nombre de pathologies respiratoires. En cas de radiographie de thorax normale, la stratégie diagnostique et les investigations complémentaires à réaliser ne sont pas clairement définies et peuvent varier selon les équipes. Une équipe anglaise a analysé de façon rétrospective les investigations complémentaires réalisées au cours d’une période de 56 mois où 275 épisodes d’hémoptysie avec radiographie de thorax normale ont été pris en charge.

L’âge moyen était de 60 ans avec seulement 10% de patients de moins de 40 ans. Au total, 90 % des patients étaient fumeurs ou ex-fumeurs. Les hémoptysies étaient essentiellement de faible abondance: filets de sang dans 60 % des cas, cuillère à thé dans 19% des cas et une cuillère de table dans 14 % des cas (évaluation très « british » de l’abondance de l’hémoptysie). La toux (71%) et la purulence de l’expectoration (15%) étaient les principaux symptômes associés. Un scanner thoracique a été réalisé dans 257 cas sur 275 (93%), dont 169 (61%) ne retrouvaient aucune anomalie. La fibroscopie bronchique a été effectuée dans 269 cas sur 275 (98%) et 233 cas (87%) se sont révélés normaux.

Les principaux diagnostics finaux retenus pour les hémoptysies étaient une infection bronchique (63%), un cancer bronchique (9,6%), des bronchectasies (7%), une pneumonie (6 %), une tuberculose (1,5 %). Une seule embolie pulmonaire a été diagnostiquée. Les auteurs soulignent la fréquence relativement élevée (9,6%) de cancers bronchiques diagnostiqués dans ces contextes d’hémoptysie avec radiographie de thorax normale. Ils concluent que ces patients devraient bénéficier systématiquement d’un scanner thoracique suivi d’une fibroscopie bronchique. Cette étude rappelle le rôle du scanner thoracique et de la fibroscopie bronchique dans l’exploration d’une hémoptysie, y compris en cas de radiographie de thorax normale. Comme toujours, l’interrogatoire et l’examen clinique doivent faire partie intégrante de la stratégie diagnostique. La recherche d’arguments cliniques pour une pathologie thromboembolique doit également être systématique dans ce contexte.

Dr G.Deslée

Références
Thirumaran M, Sundar R, Sutcliffe IM, Currie DC. Is investigation
of patients with haemoptysis and normal chest radiograph justified ?
Thorax 2009 ; 64 : 854-6.

Copyright © Len medical, OPA pratique, décembre 2009

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article