20 ans de progrès en imagerie : la gynécologie

Dossier coordonné par : J.-M.LEVAILLANT, B.BENOIT, J. DE LAVEAUCOUPET, M.MABILLE
Avec la participation de :  J-P.BAULT, C.BISCH, D.MOEGLIN, A.VERGNAUD, K.ZOUITEN

Malformations utérines

Sonographie

La sonographie 3D : l’apport de l’échographie 3D à la sonographie, permet, en multiscan, d’obtenir des images de grande précision diagnostique, aussi bien dans les pathologies de la cavité utérine, que dans le malformations congénitales.

 

 

  Utérus cavité «T ».

 

A gauche : Utérus cloisonné sub-total
Au centre : Utérus : cloison partielle
A droite : Utérus cloison large corporéal total

 

  Utérus cloisonné total – 3D : coupe coronale.

 

A gauche : polype
A droite : petit polype

 

  Utérus bicorne bicervical – 3D : coupe coronale.
Utérus unicorne – 3D : coupe coronale.



Endométriose profonde

L’endométriose pelvienne est accessible dans les 3 plans par sonde vaginale 3D. Les images de rétraction sont caractéristiques.
Il s’agit d’une première étape vers le bilan plus général et plus précis de l’IRM.

IRM

L’IRM est la méthode de choix pour l’exploration complète du pelvis féminin. Elle permet une acquisition multiplanaire, en champ de vue large, de l’ensemble de la cavité pelvienne. Sa résolution en contraste est élevée, permettant une très bonne discrimination des structures anatomiques normales et pathologiques.  Le principal avantage sur l’échographie est la possibilité d’une caractérisation tissulaire précise.

De plus, argument important en imagerie médicale, il s’agit d’une technique non irradiante pour la patiente et le personnel. Elle permet d’étudier un éventail large de pathologies, du fibrome utérin au cancer du col en passant par l’endométriose. Toutes les images présentées ici ont été réalisées sur une IRM 1.5T (Avanto Siemens), en utilisant principalement une pondération T 2.


 

  Endométriose cul-de-sac rectovaginal coupe multiscan coronale.

 

  Utérus  bicorne.

 

  Prolapsus, True Fisp dynamique – coupe sagittale.

 

  Adénomyose T2 – coupe sagittale.

A gauche : Cancer du col – fat sat avec gadolinium.
Au centre : Cancer du col rétentionnel T2.
A droite :  Carcinome in situ T2 coupe axiale.

 

A gauche : Endométriome T2 coupe sagittale.
A droite : Endométriome et adénomyose,  T2 – coupe sagittale.

 

Endométriose ovarienne gauche T2 et T1 fat sat  coupe axiale 2.

 

  Endométriose postérieure et pariétale T1 fat sat avec gadolinium.

 

  Fibrome du ligament large T2
– coupe axiale.

 

  Utérus polymyomateux T2.

 

  Kyste dermoide

 

  Hématocolpos T2 coupe axiale.

Ovaires et trompes

Le diagnostic de l’hydrosalpinx est sécurisé. Le mode invert permet un décompte folliculaire précis et rapide. Le Doppler couplé au 3D permet une cartographie vasculaire du corps jaune.

 

A gauche :  Follicule dominant mode invert J14.
A droite : Hydrosalpinx mode invert.



 

  OPK mode invert

 

  A gauche : Ovaire végétations
A droite :  Kyste mucoide de l'ovaire

 

  Corps jaune vascularisé.

 

  Ovaire J11 et follicule dominant.

 

Sono AVC (méthode de mesure automatique de volume)

Il s’agit d’un logiciel de mesure volumique automatique. L’utilisation pour le futur immédiat sera principalement la mesure automatique des follicules en PMA. Cette technique peut également être utilisée pour mesurer instantanément des volumes fœtaux.
Le logiciel permettra la reconstruction spatiale de multiples structures automatiques.
En voici quelques exemples.

 

  3 follicules.

 

  7 follicules

 

  Dichoriale 8 SA

 

A gauche : Embryon à 8 SA segment.
A droite : Dichoriale 8 SA. Cerveau 12 SA J5

 

  Hydrosalpinx



Dispositifs contraceptifs

DIU

Là encore, la coupe frontale 3D permet une visualisation précise de la cavité utérine et des dispositifs intracavitaires ou intratubaires.

 

A gauche : Utérus - Sonographie - DIU
A droite : Utérus DIU chinois



 

  DIU à la progestérone - coupe multiscan -



Copyright © Len medical, Gynecologie pratique, décembre 2007

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article