«Dis-moi quelle est ta rhinite et je te dirai si tu es asthmatique» : serait-ce trop simple ?

Rhinite et asthme allergiques sont étroitement liés sans que l’on sache si les caractéristiques de l’une peuvent permettre de prévoir l’autre.

Une étude italienne multicentrique a mis en parallèle le type de rhinite (selon la classification ARIA) et la prévalence de l’asthme chez 1 321 patients âgés de plus de 18 ans. La majorité des patients (80,24 %) était traitée lors de l’inclusion dans l’étude.

Un diagnostic de rhinite légère intermittente a été porté chez 7,7 % des patients, de rhinite intermittente modérée à sévère chez 17,1 %, de rhinite persistante légère chez 11,6 % et de rhinite persistante modérée à sévère chez 63,6 %.
La prévalence de l’asthme était de 48 % en cas de rhinite intermittente légère, de 49,6 % en cas de rhinite intermittente modérée à sévère, de 36,6 % en cas de rhinite persistante légère et de 47,5 % en cas de rhinite persistante modérée à sévère.
Aucune corrélation n’a donc été mise en évidence entre les catégories de rhinite selon la classification ARIA et la prévalence de l’asthme.

Une analyse multivariée (après ajustement pour l’âge, le sexe, le type de sensibilisation, le degré de sévérité et la durée d’évolution de la rhinite selon les recommandations ARIA) a trouvé plusieurs facteurs de risques significatifs d’asthme : âge supérieur à 41 ans [risque ratio (RR)=1,260 ; intervalle de confiance à 95% [IC95] de 1,072 à 1,482] et surtout à 51 ans (RR=1,460, ; IC95 de 1,237 à 1,723), sensibilisation aux allergènes domestiques (acariens et chat), (RR=1,203 ; IC 95 de 1,060 à 1,366), et polysensibilisation (RR=1,178 ; IC 95 de 1,004 à 1,383).

Les caractéristiques de la rhinite allergique définies par la classification ARIA ne permettent donc pas de prédire la survenue d’un asthme. Celui-ci doit ainsi être recherché chez tous les patients, tout particulièrement au-delà de 40 ans et en cas de polysensibilisation.

Dr Geneviève Démonet

Référence
Antonicelli L et coll. : Allergic rhinitis and asthma comorbidity: ARIA classification of rhinitis does not correlate with the prevalence of asthma. Clinical & Experimental Allergy 37 (6), 954–960.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Réagir à cet article

Les réactions sont réservées aux professionnels de santé inscrits et identifiés sur le site.
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.


Lorsque cela est nécessaire et possible, les réactions doivent être référencées (notamment si les données ou les affirmations présentées ne proviennent pas de l’expérience de l’auteur).

JIM se réserve le droit de ne pas mettre en ligne une réaction, en particulier si il juge qu’elle présente un caractère injurieux, diffamatoire ou discriminatoire ou qu’elle peut porter atteinte à l’image du site.