Audition du Professeur Raoult : l’AP-HP dans une colère noire, la HAS s’insurge

Paris, le jeudi 2 juillet 2020 - L’accusation lancée par l’Assistance publique des hôpitaux de paris (AP-HP) et par la Haute autorité de santé (HAS) est grave. Le Professeur Didier Raoult (dont le C.V. est désormais connu de chaque Français) est accusé de « faux témoignage » lors de son audition sous serment devant la commission d’enquête parlementaire chargée de faire la lumière sur la gestion française de la crise du Covid-19.

Réanimation : Marseille a-t-il battu Paris ?

De quoi s’agit-il ? Devant les députés de la commission, le Professeur Didier Raoult avait évoqué la question de la différence de mortalité des patients atteint de Covid-19 admis en réanimation à Paris et à Marseille. S’appuyant sur « un travail disponible en ligne », celui-ci a affirmé que « la mortalité dans les réanimations ici (à Paris) est de 43%. Chez nous (à Marseille), elle est de 16% ». « Le soin est passé au second plan », avait alors ajouté le défenseur de l’hydroxychloroquine.

Faux ! Répond l’AP-HP

C’est par une lettre officielle adressée au Président de l’Assemblée Nationale, que Martin Hirsch, directeur général de l’AP-HP, a choisi de répondre. Ce dernier réfute la véracité des chiffres en question : « nous n'avons aucune donnée qui place à 43% la mortalité dans les réanimations de l’AP-HP ».

« D'autre part, il n'y a à ce jour aucune étude publiée qui analyse comparativement les taux de mortalité en réanimation, évaluées dans des conditions contrôlées, entre les hôpitaux parisiens et marseillais », ajoute-t-il. En effet, ces données sont encore attendues. Pour Martin Hirsch, c’est la sincérité des travaux des députés qui risque d’être remise en cause par le témoignage jugé inexact du professeur : « il me semble essentiel (...) que les travaux de la commission ne puissent être fondés sur des éléments factuellement faux, et que les suites qui s'imposent puissent être données », écrit le directeur général de l’AP-HP.

Le Professeur Raoult dégaine ses chiffres, pas de « miracle marseillais » pour Santé Publique France

Pour appuyer ses dires, le Professeur Raoult fait référence aux chiffres du Réseau européen de recherche en ventilation artificielle (REVA), qui n’ont pas fait l’objet d’une publication officielle. Dans le rapport de la cellule de crise de l’AP-HP du 14 avril, qui s’appuie également sur les données du REVA le pourcentage de décès en réanimation était alors évalué à 43% à l'AP-HP et 41% hors AP-HP (en Ile de France). Ces taux étaient de 50 et 47 % une semaine plus tôt. Au-delà de ces données parcellaires, les informations de Santé Publique France ne permettent pas de distinguer des taux en fonction des villes, mais par département ou par régions. A cet égard, on note que le taux de décès de patients hospitalisés atteignait 21,5 % en PACA et 17,9 % en Ile de France selon des données publiées le 14 mai.

Le cas du « patient chinois »

Autre élément de l’audition provoquant l’ire des hôpitaux parisiens, le cas du traitement d’un « patient chinois ».

Le Professeur Raoult a affirmé qu’un patient originaire de Hubeï de 80 ans s'était présenté « à la Pitié-Salpêtrière », avant d’être « renvoyé chez lui ». Il serait « revenu sept jours après » avant de « mourir dans un hôpital » faute de soins adaptés.

Faux, rétorque Martin Hirsch : « le seul patient chinois de 80 ans auquel peut faire référence le professeur Didier Raoult a été admis le 25 janvier 2020 à l’hôpital européen Georges-Pompidou. Il n’a jamais été renvoyé chez lui ».

Faux témoignage : une accusation gravissime

L’assistance publique parisienne n’est pas la seule institution à témoigner de sa colère. Pour la HAS, les propos tenus par Didier Raoult devant la commission d'enquête sur le Covid-19 sont « infamants » et relèvent de la « calomnie ».

L’accusation de faux témoignage n’est pas anodine. L’article 434-13 du Code Pénal punit jusqu’à cinq ans d’emprisonnement et 75.000 euros d’amende le fait d’avoir réalisé « un témoignage mensonger sous serment » devant une juridiction. Les poursuites sont rares, mais elles existent. Concernant les faux témoignages devant des commissions d’enquête, on rappellera le cas (unique en son genre) du pneumologue Michel Aubier, condamné au mois de juin à six mois de prison avec sursis et 50.000 euros d'amende pour avoir menti en omettant de signaler ses liens avec un groupe pétrolier.

Enfin, au-delà des informations mensongères dénoncées par l’AP-HP, la tonalité générale des propos de Didier Raoult offusque une large part de la communauté médicale. Ses suggestions répétées concernant l’existence de conflits d’intérêt, par exemple au sein du Conseil scientifique, sont ainsi dénoncées par ce dernier. « A la suite des déclarations du Pr Raoult devant la commission d’enquête le 24 juin 2020, les membres du conseil scientifique Covid-19 considèrent ses propos et insinuations comme infamants et dépourvus de fondements », a ainsi réprouvé le président du conseil scientifique, Jean-François Delfraissy, dans une lettre datée du 30 juin, approuvée par douze des treize membres du comité. Cette missive adressée aux députés conclut : « Les membres du conseil scientifique souhaitent vous faire part de leur vive réprobation à l’endroit d’allégations sans fondement tenues par le Pr Raoult pourtant sous serment, ainsi que de propos manifestement outranciers dont les intentions et les prétentions ne lui semblent plus guère relever du registre de la science ».

C.H.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions (17)

  • Conflits d'intérêrt

    Le 02 juillet 2020

    Que chaque intervenant publie au préalable ses conflits d'intérêts sous peine de refus...

    Dr Serge Legrand

  • Valse hésitation

    Le 02 juillet 2020

    Martin Hirsch ne connaît pas le pourcentage de décès en réa ?
    « Nous n'avons aucune donnée qui place à 43% la mortalité dans les réanimations de l’AP-HP ».
    Il ne donne aucun chiffre.
    Que fait-il à la direction de l'AP-HP ?

    Dr Bernard Albouy

  • Si je mens, j'irai en enfer...

    Le 02 juillet 2020

    Ça grogne là haut, mais ça grogne. Tenez le Martin H, celui qui retourne sa veste plus vite que son ombre, je parle pas d'avant, ministre de droite le lundi, socialiste le mardi, DG de l'APHP mardi soir, dernièrement, cost killer le lundi, pleurant sur la misère de l'hôpital le mardi, et le mardi soir alors, je dis pas encore, il est pas d'accord avec le menteur de Marseille, on meurt pas plus à Paris que ça, moins on soigne avant la réa, mieux ça se passe après du reste et surtout rien, pas d'azithromycine surtout, pas de ça chez nous !

    Et les professorii des conclaves, ils grognent aussi, conflit d'intérêt c'est quoi ça ? Comment ça les formations-labo, les séminaires-labo, les congrès-labo, l'éducation des patients-labo, les leader d'opinion-labo, c'est normal ça, et on reste objectif, des vrais scientifiques as usual.
    Comme c'est des menteries, on trouvera rien, du tout.
    Ils en sont tout retournés. Ils crient au faux témoignage, eux qui n'ont jamais menti, croix de bois croix de fer.....
    Si je mens, j'irai en enfer.

    Dr Gilles Bouquerel

  • Castex

    Le 03 juillet 2020

    Jean Castex le technocrate chargé du dé confinement est choisi comme PM par le PR qui craint de devoir reconfiner avec l'aide de Revel de l'Assurance Maladie.

    Dr Jean Doremieux

  • Trois hôpitaux pour deux patients

    Le 04 juillet 2020

    "20 minutes" en a parlé mi-février avec une vidéo du Dr Buzyn à Bichat:

    https://www.20minutes.fr/monde/2719115-20200215-video-coronavirus-chinois-80-ans-decede-france-premier-mort-hors-asie

    Mais bfmtv a donné la nouvelle de manière plus complète:
    Il y bien eu trois hôpitaux concernés, mais surtout deux chinois de 80 ans, dont l'un est retourné à Taïwan, l'autre étant décédé plus tard à Bichat.
    https://www.bfmtv.com/sante/coronavirus-en-france-un-patient-mort-quatre-gueris-six-hospitalises_AN-202002150040.html

    Difficile de tomber d'accord quand on ne parle pas exactement de la même chose. Et puis, se mettre en colère, c'est mauvais pour la Santé!

    JP Moreau, Epidémiolgiste en retraite

  • Conflit d’intérêt ?

    Le 05 juillet 2020

    Je vous invite à regarder la « transparence santé » de Mme Karine Lacombe. 45000 € d’honoraires labo (Gilead, MSD, Sanofi...etc) et plus du double en avantages (repas, nuitées, transports...)
    A part ça .... elle trouve le temps de bosser ?

    Philippe Garcia (Pharmacien)

  • Des conflits d'intérêt en tous genres

    Le 06 juillet 2020

    Chers confrères, seriez vous tous si peu au fait des industries de la Santé ? Comment voulez vous qu'un labo pharmaceutique fasse son travail sans demander l'avis des cliniciens pour diriger leurs recherches ? Et s'entourer des meilleurs pour aller chercher juste, ça me parait assez normal, les hommes politiques aussi conseillent, tout le monde a le droit de faire profiter de son expertise.

    Etre payé dans cette situation est normal (à moins que vous ne travailliez tous gratuitement...). A la limite même, le médecin qui soigne un malade et se fait payer par lui peut etre suspecté de conflit d'interet quand on examine ses prescriptions d'arret de travail (d'ailleurs la sécu ne se prive pas de le dénoncer). Et le pharmacien, comment fait il pour faire du conseil sur la para, si ce n'est en recevant les délégués pharmaceutiques ? Cette cabale est completement ridicule, savoir qu'untel a travaillé pour X il y a 2 ans permet peut etre de modifier son jugement sur lui, pas d'annihiler toute sa légitimité.

    Quand à Didier Raoult, seriez vous aveugle au point de penser qu'il ne profite pas lui meme des subventions de l'industrie pharmaceutique ? Sanofi-Aventis figure en bonne place dans les partenaires financiers de l'IHU, et tiens, figurez vous que c'est Sanofi qui produit le Plaquenil, et même que c'est des usines Sanofi (decentralisées en europe de l'est) qui fabriquent l'HCQ...

    Bref, arretez un peu de comploter, restez factuels, regardez les publications mondiales dans les grandes revues, (et pas seulement dans la revue de virologie dirigée par Raoult) vous en sortirez grandis...

    Dr E Orvain

  • Mélanges (au Dr Orvain)

    Le 06 juillet 2020

    L'industrie pharmaceutique a besoin de gagner de l'argent. Les diverses gracieusetés, avantages, courbettes qu'elle aime prodiguer aux médecins, surtout ceux dont elles pensent qu'ils (elles) ont une position de "leader d'opinion", c'est à dire peuvent influencer beaucoup de leurs confrères, font partie de son business plan. Ce n'est pas de la corruption, c'est du "ne m'oublie pas". Il n'est peut être pas complétement stupide de penser que ces médecins choyés ont peut être perdu une partie de leur objectivité. Ce peut être marque-t-il le debut du conflit d'intérêt, je vous laisse juge. Je le crois.

    Quant à Sanofi-Aventis, ils ne pourraient retirer de l'HCQ, tombée dans le domaine public et copieusement génériqué (par exemple par Novartis), aucune manne financière, peut être une bonne pub. Il n'y a pas symétrie entre Raoult et les Gilead boys and girls, ce n'est pas du même ordre.
    On est, voyez vous, dans la nuance, dans des combats d'écosystèmes. Rien n'est très clair, ni très net, sur aucun plan.

    Dr Gilles Bouquerel

  • Nuance... et nuance !

    Le 09 juillet 2020

    Oui, Dr Bouquerel, on est dans la nuance...

    Sauf que quand on dit que les autres réas ne font pas leur boulot correctement, voire meme qu'on suggere que ce seraient des mauvais médecins, ce n'est plus de la nuance...

    Sauf que quand on fait des "études" sur l'effet de l'HCQ qui atteignent un niveau de biais tel que meme un interne de première année s'en apercoit, ce n'est pas dans la nuance non plus...

    Sauf que quand on prétend être le seul virologue digne de ce nom en France (merci pour les autres...) en s'appuyant sur une revue dont on fait soi meme partie du comité de lecture et qui publie plus de 70 % de publications de la meme équipe, on frôle quand meme l'esbrouffe et la poudre aux yeux. Mais ça marche sur You Tube... Pas sur moi.

    Dr Eric Orvain

  • Au Dr Eric Orvain : Ouf " De la COVIDologie"

    Le 11 juillet 2020

    Vos interventions me rassurent dans un pays qui semble à avoir du mal à évaluer un paramétre théoriquement simple : la mortalité.
    L'effort d'information , licite , est un exercice plus difficile que l'effort de persuasion qui n'a PAS de raison d'être dans ces lignes : l'esprit critique se positionne entre les deux.

    Je note que les articles "généralistes" du Jim , journalistiques, bien documentés (Ex : Article commenté ici) semblent plus commentés que les articles strictement médicaux (Ex : "Sd inflammatoire multiviscéraux pédiatriques en période COVID"). Je note aussi que la pertinence des commentaires se voulant médicaux n'est pas toujours ... pertinente : non le fameux, désespérant, pénalisant article du Lancet n'était pas une méta-analyse etc.

    Les articles du Jim " généralistes " offrent plus de place aux billets d'humeur(s), aux sources média (YT,BFM etc), aux approximations que les autres.
    Bien peu de références médicales, bien peu de documentation : Bien peu de travail en amont des propos des commentateurs.

    Une nouvelle spécialité : La COVIDologie. Spécialité émergente elle aussi, de novo, dont on fêtera cet été le premier demi-anniversaire : Loin des expériences des virologues, des infectiologues " de renom " mis ou remis en lumières par la crise.

    Il fallait improviser : Jouer sur une notoriété devenue hors sujet, le brui , le petit jeu des analogies inappropriées inspirées du " bon sens ", de "l'expérience", des coronaviroses antérieures , d'Ebola, de la Fiêvre des tranchées, de la grippe, des Borellioses. Revoila les Palus : TOUT FAUX.

    La notion d'expertise devenait un non-sens.
    Exit les enfants maillots faibles, les immunités croisées protectrices, les transmissions materno-foeto-neonatales verticales etc : TAQUIN ce COVID malgré son ARN simple brin. La notion d'expertise devient un contre-sens.

    Introduction épidémiologique ultra prudente, au mauvais moment, de la notion de race ou d'ethnicité se heurtant aux Fronts des " tous égaux !" , "indigénistes" etc

    Découverte pour beaucoup de l'épi-génétique ou plus simplement de la statistique à la louche.

    Il fallait et faudra combler le vide : Retour aux valeurs sures meublantes ré-assurantes : le Bruit, les Complots, les Bigdatas pourtant si utiles, les Bigpharmas que personne ne conteste, les Bigblaireaux des Villes ou des Champs, le CNOM
    Appels au(x) calme(s) , dictés par la confraternité bien ordonnées si pratique.

    Retour à la Grey-Zone, cocon de toutes les aigreurs des Anti-Tout qui renversent les tables ou les font tourner. Confinés dans cette Grey-Zone , le distinguo entre soignants & soignés devient ténu.

    Le pire est à venir : Patience. Chacun trouvera sa place : Ceux qui ont été, Ceux qui sont , Ceux qui auraient bien voulus être sur scène.
    Post-Covidologues (déja ?), Vaccins deja refusés (1/3:INSERM) ou " qui n'existera pas "(Raoult) avant toute évaluation.

    Le sujet semble plié : Booba & Binoche sont contre le vaccin. La messe est donc déjà dite chez les plus orthodoxes.
    Evoquer les co-vaccinations, la co-viralité : pfff, trop prise de tête ? Et pourtant :

    Götzinger F, Santiago-García B, Noguera-Julián A et coll on behalf of the ptbnet COVID-19 Study Group. COVID-19 in children and adolescents in Europe : a multinational, multicentre cohort study. Lancet Child Adolesc Health 2020 June 25 : Oui le Lancet , Oui la france est absente , oui c'est du BigData mais ... à lire

    Un Référendum populaire vis à vis des randomisations, du/des vaccins : Vraiment ?
    Les pourfendeurs d'Elites, autophagiques , sont ceux qui en sont issus, ou auraient rêvés d'y être intégrés. Ils empreintent tous les codes & recettes qu'ils maitrisent : et pour cause. La dévotion ou l'appel à la dévotion en font partie.

    Dr JP Bonnet

  • Et pendant ce temps…

    Le 11 juillet 2020

    ...les études observationnelles qui prouvent que l'HCQ (avec ou sans antibiotique) est actuellement le seul traitement précoce qui évite des morts s'accumulent. Mais il FAUT que Raoult (et Perronne) aient tort, donc il FAUT les traîner devant le Conseil de l'Ordre ou même les tribunaux car sinon le scandale éclate et c'est toute la clique de guignols du conseil scientifique qui passe à la casserole, et les politiques avec. Impensable, donc…

    Dr François Thioly

  • Dr François Thioly : Pitié !

    Le 13 juillet 2020

    "Les études observationnelles qui prouvent que l'HCQ (avec ou sans antibiotique) est actuellement le seul traitement précoce qui évite des morts s'accumulent" : Merci de nous documenter VRAIMENT votre affirmation et l'accumulation que vous évoquez.

    Pour ma part :

    C Samer, F Curtis, KR Ing Lorenzini, P Vetter. Chloroquine, hydroxychloroquine et COVID-19 : Evaluation pharmacologique. Service de Pharmacologie et Toxicologie Cliniques – HU Genêve – V2.8 Mise à jour 2 JUILLET 2020 :
    https://www.hug-ge.ch/sites/interhug/files/structures/coronavirus/documents/hydroxy-chloroquine_et_covid-19.pdf

    Ce travail en français est actualisé , comme devraient l'être connaissances ou points de vue
    Le siège de l'OMS se trouve à Pregny-Chambésy, à proximité géographique de Genêve : Ceci ne doit pas être une source de réticences de votre part.

    Le reste de votre commentaire confirme, si besoin était, que la "grey zone" entre soignants & soignés peut être ténue, ce qui peut plaire ou déplaire : Tous pourris etc ?

    Le Pr Karine Lacombe est régulièrement vue, lue , entendue, citée : Le minimum syndical est la publication de ce qui est reçu et de l'usage qui en est fait : NON discutable pour une fois ET pour TOUS les intervenants.
    La transparence & la rigueur sont deux clefs de la liberté d'expression et de l'exemplarité.

    Dr JP Bonnet

  • Réseaux sociaux populistes en tout genre (Au Dr Francois Trioly)

    Le 13 juillet 2020

    Dr Francois Trioly quelles études (à part celles bidonnées de l'ihu )? Et pour être un minimum cohérent citez nous aussi celles à charge contre votre affirmation, que vous lisez aussi je suppose. Dans la bouche d'un médecin vos propos me surprennent, parce que c'est le nouvel argument qui fleurit sur les réseaux sociaux populistes en tout genre chez les nouveaux spécialistes covid de la rue, juste un essai de manipulation mentale par affirmation non étayée, pour les gens qui n'ont pas la capacité d’accéder et de comprendre d'autres sources d'information plus sérieuses .."il y a des études, oui oui et même on vous laisse les trouver ":)))))..si on était des macaques, nos plus proches, ce serait plus simple puisque dans une étude pré print faite par une ribambelle de chercheurs discrets mais reconnus, sur eux l'HCQ comparé à un placébo, n'a aucun effet ,ni prise avant l'infection au coro, ni prise juste après l'infection, ni prise quelques jours plus tard, ni prise au moment des premiers symptômes, ni au moment de l'inflammation pulmonaire et quand les vaisseaux s'obstruent. Je vous laisse la trouver :))

    Simone Milesi

  • HCQ à fortes doses

    Le 13 juillet 2020

    Merci au Dr Bonnet pour le lien.
    https://www.hug.ch/sites/interhug/files/structures/coronavirus/documents/hydroxy-chloroquine_et_covid-19.pdf.

    A la lecture de cette compilation bibliographique, il se confirme qu’en quasi-totalité des cas la HCQ a été administrée à forte dose, voire exagérée, si on tient compte de la fenêtre thérapeutique habituelle de cet anti-paludéen. Dans les publications passées en revue, on ne trouve en aucun cas de justification du choix de la posologie mise en œuvre. Dans ces conditions, il est difficile de juger de la pertinence ou de l’impertinence d’une thérapie.

    JP Moreau, épidémiologiste en retraite

  • Notre prophète a été à coté de la plaque

    Le 17 juillet 2020

    Depuis 5 mois le savant de Marseille s'est fait mousser dans les média pour affirmer tout et n'importe quoi :
    - HCQ : idée totalement bidon (que cet imposteur a tenté de faire sienne alors qu'il l'a pompée aux chinois fin février cf. la publi adhoc !) et que j'ai personnellement dénoncée dès mars (évidemment sa seigneurie n'a pas daigné me répondre),
    - "l'épidémie s'arrêtera très vite..."
    Au final on constate en effet que notre prophète "grand professeur" (cette expression m'a toujours fait sourire tant le public s'imagine encore que ces guignols ont la science infuse !) a été totalement à côté de la plaque....

    Donc que notre imposteur vaniteux et mégalomane continue à raconter que LUI est au dessus de ses collègues, que LUI contre tous détient la vérité, que tous ceux qui n'ont pas la même opinion que lui sont incompétents....et que, bien entendu il ne trafique aucun chiffre...nous sommes tous saturés de toutes ses élucubrations !
    Va-t-on enfin stopper cette folle et très mauvaise plaisanterie qui n'a que trop durée ?

    Dr ACR

  • Honte au médecin nommé Raoult

    Le 18 juillet 2020

    D'accord avec les Drs Orvain et ACR entre autres.
    Je suis extrêmement surpris par cette vague de déni de l'existence du virus, autour de moi et sur les réseaux sociaux. Sans surprise, ce sont ceux-là même les adorateurs de ce druide Phocéen. De plus, pour eux le LINKY amène tous les miasmes, dont le COVID (au début de l'épidémie), aucun homme n'est jamais allé sur la lune et ce sont des petits hommes verts qui ont construit les pyramides. J'en passe.

    Leurs seules sources d'informations sont les réseaux sociaux. Source d'inculture, ou d'aculture; Mais ils savent tout, sans jamais rien lire, sur tout. Ils discutent économie, science, médecine sans complexe. Sans aucune base intellectuelle. Et tout celà se répand de façon virale. Philosophiquement, on pourrait parler de Sophisme, branche du raisonnement fallacieux.
    Sorte de grande secte planétaire, mondiale, pandémique.
    Je me demande si ce n'est pas plus grave que le COVID.

    PS: je dis bien LE COVID, car c'est à cause de l'académie française que je baraguine (comme beaucoup de Français) la langue anglaise. Mais le plus souvent je dis Le COVI, en omettant le D de disease. Et puis, on attrape LE coronavirus, et non pas La maladie du coronavirus. Celle ci vient après le contact. Et puis on n'a pas forcément la maladie. CQFD

    Dr Stephan Quillatre

  • Raoult et APHP

    Le 31 juillet 2020

    Mon collègue S Quillatre enfonce mon clou, et je l'en remercie !
    Les populations, abreuvées de zapping en tous genres et incapables pour l'immense majorité d'entre elles de connaître la moindre info sérieuse en matière de virologie ou de pharmacologie, ont désormais un avis sur tout et n'importe quoi !...ce qui représente à terme, et j'en suis convaincu, un vrai danger pour la démocratie !
    Aussi, gageons, dans le contexte politique médiocre que nous connaissons, que Raoult serait élu Président de la République si cet imposteur avait l'outrecuidance de pousser le culot jusqu'à se proposer à la fonction suprême...lui qui se prend pour LE scientifique du moment, et alors que, concernant l'HCQ cet imposteur n'a fait que piquer l'idée aux chinois suite à l'observation qu'ils ont faite à Wu Han en février...lire la publi sur le lien https://www.biosciencetrends.com/downloadpdf/1883

    Alors, génie ou plutôt tout simplement imposteur ?
    Je lui ai écrit début mars ; notre mage n'a pas daigné me répondre !

    Dr ACR

Réagir à cet article

Les réactions sont réservées aux professionnels de santé inscrits et identifiés sur le site.
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.


Lorsque cela est nécessaire et possible, les réactions doivent être référencées (notamment si les données ou les affirmations présentées ne proviennent pas de l’expérience de l’auteur).

JIM se réserve le droit de ne pas mettre en ligne une réaction, en particulier si il juge qu’elle présente un caractère injurieux, diffamatoire ou discriminatoire ou qu’elle peut porter atteinte à l’image du site.