Covid-19 : les soupçons d’impréparation se multiplient

Paris, le vendredi 6 mars 2020 - Hier, le Président de la République a réuni médecins et chercheurs pour évoquer l’épidémie de Covid-19 en France. A l’issue de cette rencontre, Emmanuel Macron a conclu que l’épidémie était désormais « inexorable » en France. Sur le perron présidentiel, Jean-François Delfraissy, infectiologue et actuel président du Comité consultatif national d’éthique a déclaré que le stade 3, celui qui correspondra à une accentuation des mesures d’interdiction des rassemblements interviendrait dans quelques jours et en tout cas dans moins de deux semaines.

Ces annonces coïncident avec un bond du nombre de cas confirmés.  Ainsi selon le bilan national établi ce midi par Jérôme Salomon, directeur général de la Santé, 577 personnes ont été contaminées sur le territoire français, dont 154 nouveaux cas confirmés et deux nouveaux décès (soit neuf au total) rapportés depuis hier soir.

Parmi ces 577 personnes testées positives pour le SARS-CoV-2, figure un député LR du Haut-Rhin, Jean-Luc Reitzer (68 ans), dont l’état sévère a justifié un placement en réanimation. Deux autres cas (un confirmé et un suspect) sont actuellement recensés au Palais Bourbon, qui pourrait devenir un nouvel agrégat.

Toujours à Paris, la RATP est l’objet de toutes les attentions alors que la compagnie a annoncé que deux cas avaient été identifiés dans ses rangs, dont celui d’une femme, en contact avec le public qui revenait d’un rassemblement évangélique à Mulhouse.

Mulhouse : « un modèle expérimental »

Cette réunion qui s’est tenue du 17 au 21 février et a rassemblé 2 000 personnes venus de la France entière pour célébrer le carême pourrait devenir un « modèle expérimental extraordinaire ! » selon les termes du Dr Vogt, médecin généraliste à Mulhouse, s’exprimant dans les Dernières nouvelles d’Alsace. Ces fidèles « sont restées plusieurs heures et plusieurs jours ensemble, s’embrassant, se touchant, ayant une grande proximité du fait de leur pratique religieuse. À partir du vendredi 21 février et durant quelques jours, la plupart des participants présentaient un syndrome grippal, se sont soignés d’eux-mêmes, ont vu leur médecin généraliste, sont passés aux urgences. Certains sont restés à la maison et d’autres sont retournées au travail… ».

Selon le praticien, « les médecins généralistes qui ont vu ces patients ont aussi présenté un petit symptôme grippal deux ou trois jours plus tard ». Les 2 et 3 mars, certains de ces patients « présentant des symptômes persistants ont été testés positifs et isolés. Les participants ont été invités à contacter le 15. Depuis, plusieurs centaines d’appels par jour, environ 600, décrivent tous la même chose, la survenue d’un syndrome grippal d’intensité et de durée plus faible que la grippe saisonnière », poursuit le médecin. « Et d’autres prélèvements chez ce type de patients peu symptomatiques sont positifs. Vu le nombre d’appels quotidiens supplémentaires au 15, on peut estimer qu’il y a actuellement plusieurs centaines de cas ». « Nous sommes sans doute le plus grand foyer de coronavirus de France. Et pendant ce temps, l’Agence régionale de santé [ARS] et la préfecture du Haut-Rhin annoncent que nous sommes toujours en phase 2 avec une vingtaine de cas seulement » assène-t-il (le stade 2 renforcé a cependant été décrété dans le Haut Rhin en ce début d’après-midi).

Pour le médecin généraliste, « la Porte ouverte chrétienne est ce qu’on appelle un cluster, un foyer de circulation du virus, et ce ne sont pas une vingtaine de cas avérés mais sans doute des centaines qui ne se sont pas testées. À Mulhouse, nous ne sommes plus en phase 2 mais en phase 3 de diffusion massive du virus. Nous sommes dans le déni total de la part des autorités » tranche-t-il. Il s’étonne en effet qu’il y a quelques jours on considérait encore que tester des patients présentant un syndrome grippal sans antécédent de voyage était superfétatoire.

FFP2 : un luxe pour les MG ?

Cette accusation d’impréparation et de déni, trois généralistes et leur avocat, Me Fabrice Di Vizio la partage.

L’avocat qui attaque en référé le gouvernement pour qu’il fournisse des masques FFP2 aux omnipraticiens de ville explique sa démarche auprès de nos confrères du Généraliste : « le guide à destination des soignants de la DGS (direction générale des soins ndlr) expliquait il y a deux semaines que le FFP2 était nécessaire et désormais le FFP1 suffirait ? Il y a une incohérence dans le discours. La vérité est que le gouvernement n'a aucun argument scientifique, il s'agit d'un argument de gouvernance », estime l'avocat parisien.

Les nouvelles consignes de la DGS précisent que les masques FFP2 sont « réservés aux personnels hospitaliers, formés, en contact étroit et prolongé avec des cas confirmés et qui réalisent des gestes médicaux à risque ».

« Pourquoi, quand le Samu vient chercher un patient suspecté d'avoir le virus, il est couvert de la tête aux pieds et le généraliste, qui lui examine des cas suspects tous les jours, n'a pas ce luxe ? », s'exclame-t-il.

Pourtant, en 2011, le HCSP recommandait « la constitution d'un stock tournant » de masques FFP2 susceptibles de permettre la protection de tous les soignants durant au moins 3 mois ! Avec 15 millions de masques chirurgicaux, on en était donc loin, ce qui suggère un défaut de vigilance des autorités.

A l’hôpital, des infirmiers dénoncent également des situations inquiétudes. Le SNPI a ainsi réalisé une enquête auprès de ses sympathisants qui met en évidence que 78 % des infirmières hospitalières font face à des pénuries de FFP2 et 63 % de masques chirurgicaux (une enquête qui n’échappe cependant pas à un biais de déclaration).

Notons enfin que l’on dénombrait en début d’après-midi 100 330 cas de Covid-19 (80 556 en Chine, 6 593 en Corée du Sud, 3 858 en Italie) dans le monde dont 3 383 décès (3 042 en Chine, 40 en Corée du Sud, 148 en Italie).

F.H.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions (12)

  • Moins pire

    Le 06 mars 2020

    "Pourquoi quand le Samu vient chercher un patient suspecté d'avoir le virus, il est couvert de la tête aux pieds et le généraliste, qui lui examine des cas suspects tous les jours, n'a pas ce luxe ?"

    Peut être parce que si dans chaque service d'urgence on met en arrêt de travail ou confinement 2 ou 3 médecins c'est la paralysie de tous les services sans possibilité de mutualisation ?

    Je sais que la réponse n'est pas satisfaisante : même la recherche du "moins pire" ne dure qu'un temps.

    Dr Rachid Chougar

  • Compte 6068

    Le 06 mars 2020

    Du plan comptable national.

    Comment ça ? Les généralistes n'ont rien, ou pas grand chose sur cette ligne ?
    Un vieux routier qui se respecte dispose d'un stock conséquent de petites fournitures.
    Surtout en campagne.
    Aiguilles courbes rondes ou triangulaires, champs...
    Comment ça ?
    Pas de Dakin ?
    Juste le minimum donc.
    Des abaisse-langue quand même ?
    Et je ne parle pas de matériel lourd comme un DAE...

    Les masques et solutions hydro-alcooliques font partie du minimum.
    Ou en faisaient partie...
    Pardon, quelquefois j'oublie mon âge.

    Dominique Barbelet

  • La question des élections

    Le 06 mars 2020

    Ne serait-il pas logique de repousser les élections municipales avec toutes ces régions à cluster et avec des postulants déjà confinés, ne devrait-on pas interdire les réunions publiques, sportives ou politiques... ?

    Dr Jean Py

  • Les autorités ont laissé vider les stocks

    Le 06 mars 2020

    Si l’on se rapporte à l’épisode H5N1,les cabinets médicaux avaient reçu une dotation d’environ 100 masques FFP2... généralistes et spécialistes...et là les autorités ont laissé vider les stocks des pharmacies pour finalement prendre un arrêté limitant la distribution quand il était trop tard...et sans se préoccuper des libéraux…

    Dr Alain Champemond

  • Coronavirus, loterie morbide, et adversaires des vaccins

    Le 06 mars 2020

    Coronavirus ou pas,
    Le printemps va arriver.
    On ne sait pas qui mourra
    Avant le temps du muguet.

    Peut-être bien moi, ou toi…
    Singulière loterie :
    Qui vivra ne verra pas
    Survivre tous ses amis.

    Les enfants sont résistants,
    Mais les adultes, un peu moins :
    Ça va faire évidemment
    Des centaines d'orphelins.

    Les anti-vaccinations,
    En se reniant un brin,
    Réclament sur tous les tons
    Qu'on trouve vite un vaccin.

    Dr Etienne Robin

  • Masques et bergamasques

    Le 07 mars 2020

    Il est clair que le gouvernement agit dans une impreparation que le changement de ministre illustre. Passer quelques jours à dire un peu trop tard que le masque chirurgical ne protège pas les citoyens par conséquent il est inutile de dévaliser les stocks des pharmaciens et de leurs grossistes et ensuite affirmer que ces masques finalement protégeaient si bien que c’est la solution de protection accordée aux généralistes imprévoyants !

    Pour réserver les trois rares masques ffp2 aux hospitaliers on sacrifie le système libéral comme si la France n’avait pas prévu assez de masques pour tout son système de soin !
    On nous parle de risques gouttelettes et non aérien, mais la science nous apprend que le sars- cov-2 présente un risque double et gouttelettes et aérien par conséquent le monde asiatique informe utilise les ffp2 sauf la chine qui un moment en a manqué.

    En phase 3 il faudra bien que toute activité se fasse masquée. Or on n’a pas assez de masque pour toute la population puisque les stocks sont de 3 masques par personnes !

    On peut réutiliser son masque chirurgical si on est en situation de protéger les autres mais si on veut se protéger dans la rue il vaudrait mieux le ffp2 mais personne n’a prévu assez de masques pour cela donc il faudra que tout le monde soit plus ou moins confiné.

    Ce qui compte aujourd’hui c’est protéger les patients âgés et ceux à comorbidites importantes donc arrêtons toutes les écoles et organisons la garde des enfants en plus petits groupe de parents dont un sur huit pourrait s’arrêter à tout de rôle !
    Sinon ce seraient les grands parents qui prendraient ce risque !

    Arrêter toutes les classes et pas seulement dans les régions les plus atteintes !
    C’est à ce prix qu'on éteindra la courbe épidémique.

    Enfin la protection des plus âgés passe aussi par éviter qu’ils soient contaminés par le personnel des Ehpad donc équiper de masques chirurgicaux tous les soignants et intervenants extérieurs et les familles.

    Dr François Roche

  • Impréparation

    Le 07 mars 2020

    La France qui a contribué à la construction du premier laboratoire de haute sécurité biologique P4 en CHINE à Wuhan en 2017 doit être en pointe pour les recherches sur ce virus.

    Dr Christian Roget

  • Les soupçons se vérifient...

    Le 07 mars 2020

    Au stade où nous en sommes on peut je crois, dire que les soupçons sont déjà vérifiés...
    Au Dr Christian Roget : j’ai cru comprendre qu’on recherchait au départ à se trouver « en pointe » pour la connaissance de cette maladie, en acceptant d’introduire ce virus dans notre pays (avec les touristes chinois puis les avions militaires notamment) mais n’aurait pas imaginé que la suite serait quand même « à vau-l’eau » avec le déficit de matériel de protection, qui est absolument lamentable quand on a disposé de deux mois pour se préparer !

    Au Dr Jean Py : je pense que pour les élections, les experts ont pu conseiller de garder les dates proches, car ensuite la phase III est attendue…

    Dr Bernard Dumas

  • Aucun sens des réalités !

    Le 07 mars 2020

    Je ne veux pas être trop critique, mais en période épidémique, n'y-a-t-il pas une personne sur 5000 qui pose la question du bénéfice/risque d'une réunion pendant 8 jours, confinées, même pour prier ? Et la dedans, il y avait un médecin! Aucun recul, aucun sens des réalités! L'état, que je ne porte pas spécialement en estime, ne peut pas tout pour tout le monde, et personne, personne n'a de droit ou de revendications à formuler, surtout certains!

    Dr Jean-Paul Vasse

  • Cherchez l'erreur !

    Le 07 mars 2020

    Attention, l'épidémie de Connerievirus ne cesse de s'aggraver!
    Pendant que ce gouvernement affole la population pour mieux s'ériger en protecteur contre l'épidémie:
    "Une salve de décrets est venue, en début d’année, durcir l’accès aux soins pour les demandeurs d’asile et « sans-papiers ». Des associations s’alarment, des hôpitaux aussi, et jusqu’à l’Académie de médecine dans un rapport paru le 26 février. [...]Les conséquences pour les malades et les hôpitaux pourraient être catastrophiques. " source https://www.mediapart.fr/journal/france/030320/sante-la-casse-des-droits-des-etrangers-est-lancee

    Quel sera le taux de mortalité de cette épidémie là, mes chers confrères et chères consœurs?

    Dr Gerlind Gilbert

  • La séquence d'ARN dans la souche Covid-19

    Le 07 mars 2020

    Mon commentaire et mes questions sur la séquence d'ARN dans la souche Covid-19:
    1) Les infections à coronavirus actuelles dans le monde sont-elles toutes causées par la même souche Covid-19? Sinon, l'épidémiologie de cette infection devrait certainement être réévaluée.

    2) Il a été mentionné à plusieurs reprises que cette souche d'ARN Covid-19 contient deux petites séquences, identiques ou très similaires à celles trouvées dans le virus VIH. Si cela est vrai, ces mêmes séquences sont-elles également fréquemment trouvées sur de nombreux autres virus et que leur fonction est similaire dans tous ces virus ? Les mutations seules sont rares pour expliquer de tels changements rapides.

    3) Si ces deux séquences n'ont été trouvées que dans des virus VIH, cela pourrait suggérer qu'elles ont été intentionnellement incorporées dans cet ARN Covid-19, dans un laboratoire quelque part, afin de rendre ce coronavirus plus puissant, pour être utilisé comme une arme biologique.
    Quelqu'un a-t-il des réponses aux trois points ci-dessus?

    Dr Sami-Victor Elias

  • Municipales à reculer

    Le 10 mars 2020

    Il faut reculer les municipales pour 2 raisons:
    1) voter étant (devenu) inutile, prendre le moindre risque est démentiel!
    2) le gel hydroalcoolique étant prévu dans les lieux de vote, donnons le plutot aux libéraux de terrain!

    Dr Jean-Paul Vasse

Réagir à cet article

Les réactions sont réservées aux professionnels de santé inscrits et identifiés sur le site.
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.


Lorsque cela est nécessaire et possible, les réactions doivent être référencées (notamment si les données ou les affirmations présentées ne proviennent pas de l’expérience de l’auteur).

JIM se réserve le droit de ne pas mettre en ligne une réaction, en particulier si il juge qu’elle présente un caractère injurieux, diffamatoire ou discriminatoire ou qu’elle peut porter atteinte à l’image du site.