De l’IDM à l’AVC

Une étude multicentrique menée au Portugal a cherché à préciser les facteurs prédictifs d’accident vasculaire (AVC) ischémique en analysant rétrospectivement les données concernant 17 165 patients hospitalisés depuis 2002 pour infarctus aigu du myocarde (IDM) et suivis 6 mois.

La population soumise à analyse comptait 17 015 patients ayant eu un IDM sans AVC au cours de l’hospitalisation et 150 patients dont l’IDM s’est compliqué d’AVC. Un antécédent d’AVC est apparu un facteur indépendant prédictif d’AVC au cours de la phase aiguë de sus-décalage du segment ST.

L’analyse associe aussi survenue d’un AVC et complications : nécessité d’une ventilation mécanique, hémorragie majeure, récidive de l’IDM, fibrillation ventriculaire, décès de cause cardiovasculaire (…) au cours de l’hospitalisation et des 6 mois de suivi. A noter que cette évolution péjorative contribuait à 41 % des décès cardiovasculaires.

Dr Claudine Goldgewicht

Référence
Pernencar S : Predictors of ischaemic stroke during acute phase of ST Elevation Myocardial Infarction (STEMI). European Society of Cardiology (ESC) Congress (Munich) : 30 août-3 septembre 2008.

Copyright

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Réagir à cet article

Les réactions sont réservées aux professionnels de santé inscrits et identifiés sur le site.
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.


Lorsque cela est nécessaire et possible, les réactions doivent être référencées (notamment si les données ou les affirmations présentées ne proviennent pas de l’expérience de l’auteur).

JIM se réserve le droit de ne pas mettre en ligne une réaction, en particulier si il juge qu’elle présente un caractère injurieux, diffamatoire ou discriminatoire ou qu’elle peut porter atteinte à l’image du site.