De l’obligation vaccinale aux recommandations

La vaccination est un des moyens de prévention les plus efficaces contre les maladies infectieuses et l’obligation vaccinale est justifiée quand elle est indispensable pour lutter contre le développement d’une maladie ou la propagation d’une épidémie. En population générale elle ne concerne plus aujourd’hui que les vaccins contre la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite et tend à être remplacée par des recommandations vaccinales dans les autres cas.

L’état doit assurer les moyens de cette nouvelle politique vaccinale et veiller à l’application des recommandations. Toutes les enquêtes montrent que l’avis et la conviction du médecin traitant sont l’élément le plus fondamental de cette réussite, mais il revient à l’état d’évaluer le pourcentage des sujets vaccinés et de rétablir éventuellement l’obligation vaccinale s’il passait en-dessous du seuil assurant l’efficacité vaccinale.

La volonté de protéger la collectivité doit néanmoins tenir compte de la liberté individuelle. La vaccination est en effet un droit qui s’inscrit dans le cadre du droit à la santé, mais le droit au consentement après information et le droit au refus sont tout aussi fondamentaux. Le médecin doit alors mettre toute sa conviction pour tenter de convaincre son patient et c’est à lui de fournir la preuve de l’information fournie : il lui est ainsi conseillé de signaler le refus de la vaccination et les conséquences possibles sur le carnet de santé de l’enfant.

Le passage de l’obligation vaccinale aux recommandations responsabilise davantage les médecins, mais aussi chaque individu et pour que cette responsabilité s’exerce pleinement l’information doit être aussi complète que possible, sans négliger les risques potentiels mais sans oublier non plus de rappeler leur efficacité au niveau individuel et collectif et leur bonne tolérance éventuelle.

Docteur Odile Biechler

Références
Gaudelus J : Ethique et vaccination.
Archives de pédiatrie 2008 ; 15 : 772-774. Congrès des Sociétés Françaises Médico-Chirurgicales Pédiatriques (Nantes) : 4-7 juin 2008.

Copyright © Len medical

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Réagir à cet article

Les réactions sont réservées aux professionnels de santé inscrits et identifiés sur le site.
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.


Lorsque cela est nécessaire et possible, les réactions doivent être référencées (notamment si les données ou les affirmations présentées ne proviennent pas de l’expérience de l’auteur).

JIM se réserve le droit de ne pas mettre en ligne une réaction, en particulier si il juge qu’elle présente un caractère injurieux, diffamatoire ou discriminatoire ou qu’elle peut porter atteinte à l’image du site.