Délétères sont les troubles du rythme ventriculaire au cours de l’angioplastie coronaire

L’angioplastie coronaire percutanée (ACP) est de plus en plus utilisée à la phase aiguë de l’infarctus du myocarde avec sus-décalage du segment ST (IDMST). Elle expose à des complications variées, tout particulièrement les troubles du rythme ventriculaire graves, qu’il s’agisse de tachycardie (TV) ou pire de fibrillation (FV).

Quels sont leur fréquence et leur pronostic ? C’est à cette question que répond une vaste étude de cohorte multicentrique et prospective dans laquelle ont été inclus 5 745 patients justiciables d’une ACP, entre le 13 juillet 2004 et le 11 mai 2006. Quatre groupes ont été constitués :

1) ni TV ni FV ;
2) TV/FV quel que soit le moment par rapport à l’ACP ;
3) TV/FV précoce avant la fin du cathétérisme cardiaque;
4) TV/FV tardif, après le cathétérisme. Le principal critère d’évaluation a été la mortalité globale  au cours des 90 jours qui ont suivi.

Ces troubles du rythme (TV/FV) ont été observés chez 329 participants (5,7 %), le plus souvent avant la fin du cathétérisme cardiaque (n=205 ; 64 %) ou moins de 48 heures après les symptômes inauguraux de l’IDMST (90 %). L’évolution clinique s’est avérée plus souvent péjorative chez ces patients comparativement à ceux qui n’ont été atteints d’aucun trouble du rythme ventriculaire grave. La mortalité globale à 90 jours a été estimée à 23,2 % dans le groupe 2, versus 3,6 % dans le groupe 1, ce qui correspond à un risque relatif ajusté (RRA) de 3,63.

En cas de TV/FV tardives, la mortalité à 90 jours a été de 33,3 %, versus 17,2 % en cas de TV/FV précoces, soit un RR de 5,59 et versus 3,6 % dans le groupe 1 (ni FV ni TV). Les analyses multivariées ont mis en évidence certains facteurs associés à la survenue précoce d’une TV/FV :

1) score TIMI (Thrombolysis In Myocardial Infarction) = 0 avant la thrombolyse  (RR, 2,94);
2) IDM inférieur (RR, 2,16) ;
3) sus-décalage global important du segment ST (RR, 1,39) ;
4) classe Killip > 1 (RR, 1,88).

Les facteurs en rapport avec la survenue tardive d’une TV/FV ont été les suivants :

1) PA systolique (RR, 0,83) ;
2) diminution de l’amplitude du sus-décalage du segment ST < 70 % (RR, 3,17) ;
3) fréquence cardiaque basale > 70/mn (RR, 1,20) ;
4) sus-décalage important du segment ST à l’état basal (RR, 1,43) ;
5)  score TIMI < 3 après l’APC (RR, 2,09) ;
6) score TIMI = 0 avant APC ;
7) bêta-bloquant moins de 24 heures avant l’APC (RR, 0,52).

Cette étude de cohorte prospective démontre que la survenue d’une TV/FV dans les suites précoces et tardives d’une APC primaire est à l’origine d’une augmentation de la mortalité à 90 jours dans le post-infarctus.

Dr John Sorri

Référence
Mehta RH et coll. Incidence of and Outcomes Associated With Ventricular Tachycardia or Fibrillation in Patients Undergoing Primary Percutaneous Coronary Intervention. JAMA 2009; 301: 1779-1789.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Réagir à cet article

Les réactions sont réservées aux professionnels de santé inscrits et identifiés sur le site.
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.


Lorsque cela est nécessaire et possible, les réactions doivent être référencées (notamment si les données ou les affirmations présentées ne proviennent pas de l’expérience de l’auteur).

JIM se réserve le droit de ne pas mettre en ligne une réaction, en particulier si il juge qu’elle présente un caractère injurieux, diffamatoire ou discriminatoire ou qu’elle peut porter atteinte à l’image du site.