Efficacité du tacrolimus dans la dermatite atopique de l’enfant : une méta-analyse de 8 essais contrôlés randomisés

La dermatite atopique (DA) est une dermatose inflammatoire chronique multifactorielle de l’enfant, très invalidante par le prurit quasi constant et par son caractère parfois très affichant. Depuis le milieu des années 1950, le traitement de référence repose sur les dermocorticoïdes et les émollients. Les dermocorticoïdes peuvent être responsables de nombreux effets indésirables locaux (atrophie, télangiectasie, dyschromie, infection, etc.). Depuis 1997, les inhibiteurs de la calcineurine topiques (tacrolimus et pimécrolimus) ont fait la preuve de leur efficacité et de leur tolérance à court (quelques mois) et moyen (1 à 4 ans) terme dans le traitement de la DA.

L’objectif de cette revue systématique des essais contrôlés randomisés était d’évaluer l’efficacité et la tolérance du tacrolimus dans la DA de l’enfant (2 à 17 ans). Huit essais (1 781 patients) étaient inclus.

Trois études comparaient l’efficacité du tacrolimus 0,03 % (n = 349 patients au total) à celle du tacrolimus 0,1 % (n = 363), sans retrouver de différence significative.

L’efficacité du tacrolimus était supérieure à celle du placebo (p < 0,001), de l’acétate d’hydrocortisone 1 % (p < 0,001) et du pimécrolimus 1 % (p = 0,04). Le nombre total des effets indésirables n’était pas significativement différent sous tacrolimus et sous placebo ou pimécrolimus 1 % (p < 0,10).

L’incidence des effets indésirables était plus élevée sous tacrolimus que sous acétate d’hydrocortisone 1 % (p < 0,01). Les principaux effets indésirables sous anticalcineurines topiques étaient les sensations de brûlure et le prurit.

Dr D.Farhi

Référence
Yan J et coll. : Pediatr Dermatol 2008 ; 25 : 117-20.

Copyright © Len medical, Dermatologie pratique, janvier 2009

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Réagir à cet article

Les réactions sont réservées aux professionnels de santé inscrits et identifiés sur le site.
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.


Lorsque cela est nécessaire et possible, les réactions doivent être référencées (notamment si les données ou les affirmations présentées ne proviennent pas de l’expérience de l’auteur).

JIM se réserve le droit de ne pas mettre en ligne une réaction, en particulier si il juge qu’elle présente un caractère injurieux, diffamatoire ou discriminatoire ou qu’elle peut porter atteinte à l’image du site.