Lymphomes cutanés : quoi de neuf ?

C’est dans la belle ville de Copenhague que le groupe Lymphomes cutanés, émanant de l’EORTC*, s’est réuni pour mettre en commun l’expérience d’équipes européennes et nord-américaines dans le diagnostic et le traitement de ces lymphomes, plus souvent T que B, dont l’évolution est globalement plus « indolente » que celle de leurs équivalents ganglionnaires, mais dont aucun traitement ne garantit, à ce jour, la guérison.

Gageons que la petite sirène qui symbolise cette ville située au bord de la mer du Nord n’a jamais souffert d’une telle pathologie !

*European Organisation for Research and Treatment of Cancer

Copyright

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Réagir à cet article

Les réactions sont réservées aux professionnels de santé inscrits et identifiés sur le site.
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.


Lorsque cela est nécessaire et possible, les réactions doivent être référencées (notamment si les données ou les affirmations présentées ne proviennent pas de l’expérience de l’auteur).

JIM se réserve le droit de ne pas mettre en ligne une réaction, en particulier si il juge qu’elle présente un caractère injurieux, diffamatoire ou discriminatoire ou qu’elle peut porter atteinte à l’image du site.