Festival de la Communication en santé : de l’audace jusque dans le palmarès !

Paris, le mercredi 30 janvier 2019 – Le Festival de la Communication en Santé fêtera cette année, toujours à Deauville, son trentième anniversaire. Cette belle maturité rappelle que cette manifestation a été un observateur privilégié des importantes évolutions qui ont bouleversé la communication médicale. Le Festival est ainsi passé d’un événement majoritairement centré sur les entreprises du médicament à un espace d’échange entre tous les acteurs concernés et largement ouvert sur la société. Cet accompagnement positif des mouvements parfois complexes et contradictoires qui animent la communication en santé ne pouvait que conduire le festival à se concentrer cette année sur l’éthique.

Comment conserver un message rigoureux scientifiquement, utile pour les professionnels de santé et les patients et s’émancipant de certaines tendances délétères présentes sur internet et les réseaux sociaux ? Tel fut le fil rouge du Festival dont les échos se retrouvent sans nul doute dans son palmarès dévoilé ce vendredi.

Sans tabous face aux idées reçues

Le Festival a ainsi accordé sa préférence aux messages simples, directs, contribuant à remettre en cause certaines idées reçues et donc véritablement utiles pour les patients et les soignants. Ainsi, le Grand prix du Festival a été décerné à la campagne de l’Assurance maladie dédiée au mal de dos, destinée à rappeler que contrairement aux informations régulièrement diffusées, l’activité est la meilleure prévention et le meilleur remède face aux lombalgies. De la même manière, le coup de cœur du Festival a salué une campagne de Glaxo SmithKline alertant sur les dangers d’un « monde sans vaccin ». Le troisième Grand Prix du Festival a récompensé l’humour et l’audace à travers la campagne Very Bad Fuite (laboratoire Mylan), évoquant un sujet qui demeure encore tabou : les conséquences de l’hypertrophie bénigne de la prostate.

En lutte contre la maladie

S’inscrivant dans le même esprit que ces campagnes récompensées pour la pertinence de leurs messages, le Festival a également tenu à saluer à plusieurs reprises des projets qui consacrent l’audace et le courage des patients. On évoquera ainsi le spectacle de danse élaboré par Astra Zeneca réunissant des patientes atteintes d’un cancer du sein : la création des Audacieuses a pu être suivie tout au long du mois de décembre sur internet et mettre en lumière la détermination des patientes (Prix or, Communication évènementielle). Sans doute ces Audacieuses auraient pu trouver leur place au salon des K fighteuses, organisé pour la première fois en avril 2018 par le Centre Léon Bérard afin de réunir les femmes atteintes d’un cancer à l’origine d’une initiative exceptionnelle (Prix argent, Communication évènementielle).

De beaux voyages

Enfin, l’audace peut également se mesurer dans la diversité des formats proposés. Ainsi, les projets récompensés par le Festival peuvent nous emmener sur les mers : le voyage "Vogue avec un Crohn", soutenu par MSD France, une seconde participation à la transat Jacques Vabre aux couleurs de la maladie de Crohn, a été récompensé dans la catégorie Communication Association et a été désigné comme le coup de cœur des étudiants. On retiendra également le surprenant "serious game" proposé par Celgene pour devenir un as des discussions autour de la fixation des prix d’un médicament (Prix or, Communication institutionnelle) : un sujet qui faisait parfaitement résonance au thème central du Festival, consacré à l’éthique et à la transparence !

Pour découvrir le très long palmarès in extenso riche de nombreuses catégories et de multiples prix :


Aurélie Haroche

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article