Fibromyalgie en Europe : l’Italie arrive en tête

Les résultats d’une vaste étude ayant évalué la prévalence de la fibromyalgie dans cinq pays européen : l’Allemagne, l’Espagne, la France, l’Italie et le Portugal, ont été présentés au cours du 20e congrès français de rhumatologie, à Paris.

Cette étude a été réalisée à partir des réponses au London Fibromyalgia Epidemiological Study Screening Questionnaire, soumis à 1 125 patients venus consulter dans 8 services hospitaliers de rhumatologie, quel que soit le motif de consultation, ainsi qu’à un échantillon de 4 517 sujets, représentatif de la population générale âgée de plus de 15 ans.
Les critères de l’American College of Rheumatology ont été appliqués pour confirmer le diagnostic de fibromyalgie, et l’étude de prévalence s’est appuyée sur les réponses au questionnaire intéressant la douleur, ou la douleur et la fatigue.

Une prévalence comparable à celle d’Amérique du Nord

Pour l’ensemble de la population d’étude, la prévalence est de 4,6 % lorsque l’étude repose sur le seul questionnaire intéressant la douleur (intervalle de confiance à 95 % [IC95] de 4,0 à 5,2), et de 2,8 % (IC95 de 2,3 à 3,3) lorsque le questionnaire douleur et fatigue est pris en compte.
 
En se fondant sur le questionnaire douleur et fatigue, la prévalence par pays a été estimée, par ordre de prévalence croissante, à : 1,4 % en France (2 % chez les femmes, 0,7 % chez les hommes), 2,3 % en Espagne (3,3 % chez les femmes, 1,3 % chez les hommes), 3,2 % en Allemagne (3,9 % chez les femmes, 2,5% chez les hommes), 3,6 % au Portugal (5,2 % chez les femmes, 1,8 % chez les hommes), et 3,7 % en Italie (5,5 % chez les femmes, 1,6 % chez les hommes). Seule la différence entre la France et l’Italie s’est avérée statistiquement significative.

Cette étude, qui évalue à au moins 6 millions le nombre d’adultes atteints de fibromyalgie dans les cinq pays étudiés, met en évidence une prévalence de la fibromyalgie dans ces pays européens comparable à celle des États-Unis et du Canada, évaluée entre 2 et 4 %, et confirme la prédominance féminine de l’affection.

Dr Julie Perrot

Référence
Bannwarth B et coll. : Prévalence de la fibromyalgie en Europe. 20e Congrès français de rhumatologie (Paris) : 2-5 décembre 2007.

Copyright © Len

Réagir

Vos réactions (1)

  • Fibromyalgie en Europe : l’Italie arrive en tête

    Le 13 février 2008

    La fibromyalgie est une pure construction sociale de maladie associant des signes disparates en un pseudosyndrome . Elle succède à la spasmophilie et fait partie des " Diseases mongering " que dénoncent de nombreux médecins. C'est une façon pour l'industrie pharmaceutique de placer ses produits et pour certains médecins de biologiser la souffrance psychologique.

    Alain Siary

Réagir à cet article