Foramen ovale perméable et anévrysme du septum inter-auriculaire : quel risque d’un premier AVC ?

Un accident vasculaire cérébral ischémique (AVC) chez un sujet jeune fait évoquer un foramen ovale perméable (FOP). En cas de FOP documenté, le risque de récidive annuelle est de l’ordre de 1 %. Ce risque passe à environ 4 % en cas d’association d’un FOP et d’un anévrysme du septum inter-auriculaire (ASIA).

Cependant, le risque de premier AVC chez les patients porteurs de ces anomalies (FOP et ASIA) a été peu étudié. D’où l’intérêt de ce travail dans lequel un FOP et un ASIA ont été systématiquement recherchés par échographie trans-thoracique (avec utilisation de produit de contraste) chez 1 100 patients sans antécédent d’AVC ayant 68,7 +/- 10 ans d’âge moyen. Les auteurs expliquent le choix de l’échographie trans-thoracique plutôt que trans-oesophagienne par son caractère moins invasif et donc mieux adapté à un dépistage.

Au total, un FOP a été retrouvé chez 164 patients et un ASIA chez 27 patients. Les deux anomalies ont été retrouvées chez 19 patients. Les patients ont été revus annuellement pendant en moyenne de 79,7 +/- 28 mois. Un AVC est survenu chez 68 patients.

Après ajustement, il ressort que le FOP n’est pas significativement associé à un risque majoré d’AVC (risque relatif [RR]=1,64 ; intervalle de confiance à 95 % [IC 95] de 0,87 à 3,09). La coexistence d’un FOP et d’un ASIA n’augmente pas non plus le risque (RR=1,25 ; IC95 de 0,17 à 9,24). Il existe en revanche une tendance nette, bien que non significative, à un risque majoré d’AVC en cas d’ASIA (RR =3,66 ; IC de 0,88 à 15,30).

Cette étude observationnelle prospective réalisée chez des patients sans antécédent manque de puissance pour pouvoir affirmer que la présence d’un anévrysme du septum inter-auriculaire isolé augmente le risque de premier AVC. Par ailleurs, il n’est pas retrouvé de sur risque en cas de FOP.

Les auteurs de l’étude avancent l’hypothèse selon laquelle le risque d’AVC serait propre à un sous groupe de patients ayant des cofacteurs de risque encore inconnus aujourd’hui.

Dr Olivier Meillard

Référence
Di Tullio M R et coll. : “Patent foramen ovale and the risk of ischemic stoke in a multiethnic population.” J Am Coll Cardiol 2007 ; 49 : 797-802.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article