Homéopathie : Yannick Jadot favorable à son remboursement… en raison de son efficacité !

Paris, le lundi 3 juin 2019 – Que faire pour trouver un peu de détente après une campagne électorale fatigante et éprouvante ? Le député européen Michèle Rivasi a une réponse toute trouvée : prendre de l’homéopathie ! En effet au lendemain des élections européennes où son parti a connu un beau succès (même s’il est à relativiser par rapport aux résultats encore meilleurs de 2009), Michèle Rivasi (deuxième sur la liste Ensemble Europe Écologie les Verts) s’est engagée dans une tournée de promotion d’un film qui défend l’homéopathie. C’est ainsi qu’on pourra la rencontrer ce vendredi à Die au cinéma Le Pestel où elle sera l’invitée d’honneur d’un débat organisé après la diffusion d’un documentaire sur l’homéopathie. Compte tenu des positions exprimées par le passé par Michèle Rivasi concernant cette famille de médicaments, il ne fait guère de doute qu’elle défendra l’intérêt du maintien de leur remboursement. 

Un médicament ne doit pas seulement être analysé au regard de sa composition

C’est d’ailleurs une position qui s’inscrit parfaitement dans la ligne de son parti, puisque le patron d’EELV et numéro un de la liste aux européennes, Yanick Jadot a clairement affirmé ce matin interrogé sur France Inter : « Il y a aujourd’hui des millions de Français qui utilisent l’homéopathie. C’est un coût extrêmement faible, ça participe de soigner et je crois qu’on ne peut pas simplement analyser l’impact d’un médicament au regard de sa composition, c’est le résultat qui compte… » a ainsi affirmé Yannick Jadot en réponse à un auditeur, se présentant comme un militant écologiste mais qui a préféré bouder EELV en raison, a-t-il expliqué, des discours hostiles aux vaccins et « pro-homéopathie-Boiron » de Michèle Rivasi. Une position assez incisive qui n’a pas déstabilisé Yannick Jadot qui interrogé sur sa détermination à promouvoir le remboursement d’un placebo a poursuivi : « L’enjeu, c’est de soigner. S’il est prouvé que l’homéopathie participe de soigner des personnes qui s’y retrouvent, franchement, au regard du coût de l’homéopathie, c’est pas un sujet ».

Trafics d’influence

Sont-ils nombreux comme cet auditeur déçu d’EELV à regretter que sur ce point (comme sur de nombreux autres) les écologistes français choisissent délibérément de s’affranchir des données scientifiques ? Compte tenu de la large part des Français favorable au maintien du remboursement (74 % selon un sondage IPSOS de novembre 2018) il est peu probable que cette position d’EELV puisse jouer un quelconque effet contre-productif. L’ambiguïté du discours de certains de ses membres sur les vaccins, notamment de Michèle Rivasi, pourrait être considérée comme davantage dommageable. Sur ce point, Yannick Jadot a réaffirmé ce matin : « Sur les vaccins, la ligne de EELV comme celle de Michèle Rivasi sont très claires : nous défendons la vaccination comme une responsabilité individuelle mais aussi collective. Nous sommes pro-vaccins. Il est indispensable, dans le même temps, d’avoir toute la transparence sur le poids des lobbies pharmaceutiques dans le débat public ». Alors que de telles déclarations pourront être considérées comme insuffisamment nuancées pour ne pas conforter les 43 % de Français d’accord avec l’idée que « le ministère de la santé est de mèche avec l’industrie pharmaceutique pour cacher au grand public la réalité sur la nocivité des vaccins », on pourra également se demander si cette traque de l’influence de l’industrie pharmaceutique concerne tous les secteurs, y compris celui de l’homéopathie.

Aurélie Haroche

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions (37)

  • Et si la science étudiait la réalité plutôt que de s'accrocher à ses préjugés

    Le 03 juin 2019

    L'acte scientifique consiste à observer la réalité afin de la comprendre. De toute évidence, l'homéopathie est utile à de nombreuses personnes. Elle donne des résultats, tout en évitant le recours à un médicament dont certains effets peuvent être indésirables. Voilà le phénomène que la science doit s'attacher à étudier : quelle est la cause objective de l'efficacité constatée de l'homéopathie ? Si les données scientifiques actuelles ne permettent pas de comprendre le phénomène, ce n'est pas que le phénomène n'existe pas, c'est la science qui a une compréhension à établir. Un scientifique ne part pas des données qui sont dans sa tête pour les plaquer sur la réalité. Il observe et il s'efforce de comprendre ce qu'il a observé, sans préjugés.

    Maryvonne Legoux

  • Est-ce ce à la société de faire vivre le Laboratoire Boiron

    Le 04 juin 2019

    Démagogie quand tu nous tiens!
    Bien les moins de 50 ans non confrontés à la maladie, en bonne sante peuvent envisager de consommer des granules (pas trop sucrées). Qu'en est il pour les autres tranches de la population?
    La santé n'est pas que celles des quadra!

    Quand on aborde de tels sujets merci à nos politiciens ou à leur conseillers de s'appuyer sur des études validées, corroborées par d'autres et publiées dans des journaux dont le comité de lecture est sérieux.

    Encore heureux que les vaccins trouvent grace à leurs yeux!
    Ensuite est ce à la société de faire vivre le Laboratoire Boiron? Tient n'y auurait il pas connivence lorsqu'on produit des granules?

    Dr Danielou

  • Entre sectaires

    Le 04 juin 2019

    Entre sectaires on s'entend toujours bien... peu importe les preuves scientifiques, EELV et l'homéopathie se sont toujours assises dessus.

    Dr Le Foulon

  • Exemples historiques

    Le 04 juin 2019

    En 2019, il n'y a AUCUNE PREUVE E SCIENTIFIQUE de l'action des remèdes homéopathiques.
    En 2018, il n'y avait AUCUNE PREUVE SCIENTIFIQUE de la toxicité du glyphosate.
    En 2017, il n'y avait AUCUNE PREUVE SCIENTIFIQUE de la toxicité des pesticides.
    En 2015, il n'y avait AUCUNE PREUVE SCIENTIFIQUE du danger des perturbateurs endocriniens.
    En 2010, il n'y avait AUCUNE PREUVE SCIENTIFIQUE de la réalité du réchauffement climatique.
    En 2009, il n'y avait AUCUNE PREUVE SCIENTIFIQUE de la toxicité du Médiator.
    En 1993, il n'y avait AUCUNE PREUVE SCIENTIFIQUE de la toxicité de la Chlordécone.
    En 1995, il n'y avait AUCUNE PREUVE SCIENTIFIQUE de la toxicité de l'amiante (ou si peu).
    En 1970, il n'y avait AUCUNE PREUVE SCIENTIFIQUE de la responsabilité du tabac dans le cancer du poumon...
    On continue?

    Dr Jean-Jacques Perret

  • Pas d'effet prouvé @Maryvonne Legoux

    Le 04 juin 2019

    Je crains que vous n'êtes pas aux faits de la littérature scientifique au sujet de l'homéopathie.
    Avant même de devoir trouver les mécanismes d'actions de l'homéopathie, il faudrait prouver qu'il y a bien un effet.

    Le soucis avec l'homéopathie c'est que dans tout les tests en double aveugle randomisés contre placebo, l’homéopathie n'a jamais fait mieux que le placebo. Les résultats sont statistiquement identiques pour un rhume ou autre pathologie entre la pilule homéo et la pilule placebo.

    Et plus les cohortes sont grandes afin d’éviter les facteurs de confusions, plus on observe que les résultats sont statistiquement forts.

    Mais même si l’homéopathie avait un effet supérieur au placebo et qu'on échouait a en identifier la cause, ça ne poserait pas de problèmes, il y a un tas de médicaments dont c'est d'ailleurs le cas et que l'on ne conteste pas malgré qu'on ne sache toujours pas pourquoi ils sont efficaces, il a suffit de prouver leur efficacité supérieure au placebo, et c'est suffisant pour justifier leur remboursement.

    Pour résumer, pour le moment l’homéopathie n'a ni prouvé son efficacité supérieure au placebo, ni de mécanisme d'action plausible.

    Claude Pachois

  • Qu'une partie de la population croit au miracle c'est son affaire !

    Le 05 juin 2019

    Il n'est absolument pas de la responsabilité de la collectivité de faire vivre Boiron !
    Si ce labo doit se battre c'est sur le plan marketing (pas vraiment sur le plan scientifique...oups!) ; qu'une partie de la population croit au miracle (celle-là même qui a la chance de ne pas être gravement malade) c'est son affaire !
    Que la collectivité n'en supporte pas les coûts, ce n'est que pur bon sens.

    On rappellera à cet effet que de très nombreuses molécules efficaces (et même très efficaces telle la quinine dans le traitement des crampes) ont été autoritairement déremboursées - sous prétexte de SMR insuffisant - sans que les labos n'aient pu avoir été entendus.
    Alors, vous pensez, que concernant l'homéopathie !...no comment

    ACR, ex pharmacien industriel

  • Les publications sur l'homéopathie sur Pubmed

    Le 06 juin 2019

    Ce qu'on appelle "absence de preuves": dans PUBMED, 279 publications concernent l'homéopathie sur la période 1995-2013.
    -136 publications traitent de médecine humaine :
    -51 d’entre elles sont des essais en double aveugle contre placebo, elles sont quasiment toutes positives en ce qui concerne l’action du traitement homéopathique. Celles qui ne le sont pas présentent de graves défauts méthodologiques concernant la prescription homéopathique (principalement défaut d’individualisation du traitement homéopathique).
    -29 sont des études comparatives d’un traitement homéopathique par rapport au traitement conventionnel habituel à la pathologie étudiée. Toutes montrent une activité au moins comparable de l’homéopathie vis-à-vis du traitement conventionnel.
    -44 sont des études de cas qui montrent toutes une action du traitement homéopathique étudié.
    -12 sont des méta-analyses qui montrent toutes une action du médicament homéopathique différente du placebo.
    -49 publications concernent l’animal ; elles sont presque toutes en double aveugle contre placebo et montrent toutes une action du traitement homéopathique, sauf une qui employait une substance à une très basse dilution (1DH, soit une dilution au dixième) qui ne peut pas être considérée comme substance homéopathique.
    -8 publications concernent le règne végétal : en double aveugle contre placebo, elles sont toutes positives.
    -50 articles étudient les substances homéopathiques in vitro, que ce soit dans une perspective chimique ou physique. Elles montrent toutes sans exception que ces dilutions homéopathiques ont des propriétés physiques et biologiques différentes des produits témoins.
    -Enfin, 36 publications concernent des aspects philosophiques et épidémiologiques.

    Mais il n'y a pas plus aveugle que celui qui a décidé de ne pas voir...

    Dr Jean-Jacques Perret
     

  • Le plagiat c'est mal

    Le 08 juin 2019

    Bonjour,
    Mr Jean-Jacques Perret, savez vous que le le plagiat c'est mal ?
    Surtout quand les informations issues de ce plagiat sont fausses.
    Mais ce n'est pas très étonnant puisque la source de votre copié collé est le Dr Philippe Colin, médecin homéopathe. Tiens tiens...
    Le blog pro-homéopathie sur lequel vous avez copié votre récital, a lui au moins le mérite de citer l'auteur original de ce texte.
    Mais d'ailleurs si vous étiez allez vous même vérifier ce qu'il affirme, vous auriez pu remarquer que sur la période 1995-2013 ce ne sont pas 279 publications concernent l'homéopathie, mais 3151 publications sur PubMed. (Et 5799 au total jusqu’à aujourd’hui si vous voulez être a jour)

    Maintenant si vous voulez bien demander a Philippe Colin de nous donner les références de ces soit disant 12 méta-analyses qui montreraient un effet supérieur au placebo pour que je puisse les voir et les juger de mes propres yeux moi qui ne suis pas aveugle, ça m'intéresse. Et la Haute Autorité de Santé elle aussi je pense.

    On devrait corriger l'adage par ceci:
    Il n y a pas plus aveugle que celui qui veut voir que ce qu'il souhaite voir.

    Claude Pachois

  • A l'inénarrable Dr Perret

    Le 08 juin 2019

    Se référer aux erreurs passées pour créer une vérité est d'une rigueur intellectuelle hors du commun.
    Pour ceux que Perret indigne voici un article qui rétablit la réalité des publications avec des signatures d'une autre dimension

    Dr Pierre Castaing

    https://mobile.lemonde.fr/les-decodeurs/visuel/2018/09/21/efficacite-de-l-homeopathie-que-dit-la-science_5358516_4355770.html

  • Placebo utile mais à ne pas rembourser

    Le 08 juin 2019

    Toutes les études le prouvent : homéopathie = placebo. Mais ce qui est intéressant c'est que l'effet placebo est un réel effet (responsable probablement de 30% de l'effet thérapeutique).
    La question qu'il faut se poser c'est : "un traitement homéopathique est il plus efficace qu'une absence de traitement ?". Et la réponse est oui !.
    Une granule de sucre délivrée avec la conviction que cela va aider quelqu'un qui a la conviction que cela va l'aider a réellement un effet sur ses symptômes (possiblement en lien avec tout un tas de mécanisme cérébraux dont on commence à peine à comprendre les interactions systémiques sur l'axe du stress, le système immunitaire, le microbiome, etc.).
    Bref c'est un placebo oui, mais c'est très utile un placebo quand on le donne dans certaines indications (douleur, insomnie légère, rhinite, et toutes les affections qui passent toutes seules) et si ça n'en réduit pas la durée au minimum ça améliore la qualité de vie du patient qui y croit. C'est aussi ça soigner.
    Par contre, puisque d'après les politiques ça ne coute rien (alors même que ça a l'air de rapporter beaucoup) alors autant ne pas le rembourser et laisser chacun payer pour son traitement homéopathique (ce qui d'ailleurs pourrait renforcer l'effet thérapeutique si on en croit la psychanalyse).

    A.B.

  • Ecologie = scientologie ?

    Le 08 juin 2019

    On peut en conclure que son éducation scientifique est totalement à refaire. L'écologie est initialement une science et non le ramassis de fake news dont les écologistes politiques semblent si friands. Ils ont transformé une science en une religion dont ils sont les ayatollahs et leur parti en secte. C'en est pitoyable. L'homéopathie est une "médecine" ou plutôt une extrapolation de la mithridatisation datant du XVIIIè siècle, période où on croyait encore aux humeurs et autres explications visant à combler un vide des connaissances. Nul ne peut contester qu'il faut agir sur l'impact défavorable de l'homme sur l'environnement mais de là à accepter ces fadaises pseudo interprétations de la science, il y a un abîme.

    Dr Claude Krzisch

  • Réponse au Dr Daniélou (en épectase)

    Le 08 juin 2019

    Cher Confrère, vous faites erreur : le laboratoire Boiron subventionne les ligues anti-vaccins et a le culot de présenter sa poudre perlimpinpin comme prévention contre la grippe, certains pharmaciens le mettant bien en évidence à côté de la caisse...

    Dr Guy Roche

  • Réponse au Dr (?) J.J.Perret

    Le 08 juin 2019

    Un petit recyclage ne vous ferait pas de tort.
    En 1970, tous les pneumologues savaient bien que le tabac était responsable du cancer du poumon. Mais les lobbies des cigarettiers américains payaient des scientifiques pour faire des études bidon. Comme Boiron pour ses poudres de perlimpinpin.

    Dr Guy Roche

    Le Médiator a été interdit de commercialisation en Belgique en 1977 ! En France, Servier a acheté de nombreux cardiologues et des responsables du ministère de la Santé. Aucun n'a été poursuivi !

    En 1966, j'étais Résident en médecine interne à l'Hôtel-Dieu de Montréal, nous connaissions parfaitement le risque de l'amiante touchant le ouvriers des mines d'amiante. En Belgique, dans les années 1970 , on connaissait parfaitement les risques de l'amiante chez les ouvriers d'une usine de feutre.

    Pourquoi la France a-t-elle tardé à s'occuper du problème ? Merci aux lobbies multiples bien introduits dans les ministères.

    Triste France...

    Dr D.R.

  • Corruption?

    Le 08 juin 2019

    Combien Boiron l'a payé pour sa honteuse prise de position ?

    Comme a-t-il pu soutenir un hurluberlu de Hamon à la présidentielle ? Grave !

    Dr Guy Roche

  • La science connaît pas ; mais racolage d’électeurs, oui!

    Le 10 juin 2019

    Et dire qu'il veut devenir cher d’Etat!

    Dr Schwartz

  • L'homme est aux pattes ce que l'animal est aux jambes..

    Le 10 juin 2019

    Oui, le traitement homéopathique "marche"... Heureusement, et pour le bien de tout le monde, comme la gelée royale, les arômes et essences florales, le Ginko, toutes les eaux chargées de toutes les mémoires,le bracelet de cuivre, les oligo-éléments présents dans tout aliment, le vinaigre de cidre de Normandie (= panacée, allez sur Google ), les toniques veineux et bientôt...la Bouse de Vache (normande ou charolaise ) mais en cataplasmes sur le vertex contre la calvitie...! Et bien alors, puisque ça marche, il faut REMBOURSER tout ça, car il n'y a pas de raison qu'au pays de l'égalitarisme sacré certains produits aussi bienfaisants ne soient pas pris en charge, comme les granules, par la communauté des payeurs que nous sommes...
    Quand même, il n'y va pas du Jadot de la cuillère!

    Dr Gilbert Guerrier

  • Homéo-patatras

    Le 10 juin 2019

    Bêtise et mauvaise foi font bon ménage !
    On peut avoir tout oublié du peu qu'on a retenu de ses années de médecine mais il est une limite qu'aucun médecin digne de ce nom ne devrait franchir : repeindre les pata-soit-disant-médecines d'une bonne couche d'à peu près, de beaucoup de n'importe quoi et des pseudo références pseudo scientifiques "qui vont bien".
    On n'a pas fini d'entendre ces farceurs mais force est de constater qu'après tant de mauvais coups cette sombre supercherie qu'est l'homéopathos respire encore...

    Dr Yves DAVID PILLAUD

  • Escroquerie intellectuelle

    Le 11 juin 2019

    Réponse au docteur Castaing: bravo pour votre référence! L'article du Monde se base sur le rapport australien du National Health and Medical Research Council, ou NHMR "après trois ans d’un processus rigoureux de relecture des études portant sur le sujet".
    Un rapport qui concluait à l'efficacité de l'homéopathie! Inadmissible pour les sectaires anti-homéopathie. Ils n'ont donc pas hésité à modifier a-posteriori les critères de sélection pour que la conclusion devienne négative.
    Ce rapport est une escroquerie intellectuelle, mais il a été reçu avec enthousiasme par les académies de médecine qui entendaient ce qu'elles avaient envie d'entendre.
    Une action en justice est en cours pour exiger la publication du premier rapport. Mais la justice est longue... Toujours autant de temps de gagné pour ceux que l'homéopathie dérange.

    Dr Jean-Jacques Perret

  • Au Dr Jean-Jacques Perret

    Le 11 juin 2019

    En 2019, il n'y a AUCUNE PREUVE SCIENTIFIQUE que le monde ait été créé il y quelques milliers d'années, ni que la terre soit plate, ni qu'il y ait une vie après la mort et on ne sait toujours pas combien d'anges peuvent prendre place sur la pointe d'une aiguille...

    J.S.

  • Recherche des biais

    Le 12 juin 2019

    Le sport favori des adversaires de l'homéopathie: la recherche des biais. Si le résultat d'une étude concernant l'homéopathie est positif, cela ne peut provenir que d'une erreur ou d'une fraude.
    Donc on cherche la faille... et on en trouve toujours une que l'on monte en épingle.
    Ce n'est pas pour rien que je rappelle les précédents historiques concernant le tabac, l'amiante ou le Médiator: toutes les études qui en démontraient les dangers ont été longtemps invalidées parce qu'elles comportaient toutes un léger biais, une petite zone d'incertitude qui les discréditaient et qui étaient mises en avant par ceux qui avaient intérêt à protéger le tabac, l'amiante ou le Médiator.
    Si l'on appliquait ces critères à la recherche pharmacologique, ce serait un désastre pour l'industrie pharmaceutique, mais heureusement, elle est bien protégée!

    Dr Jean-Jacques Perret

  • humoresque

    Le 12 juin 2019

    Merci d'avoir rappelé l'epectase du bon cardinal Danielou ; merci à ceux qui ont encore la mémoire, et pas celle de l'eau
    JJ Perret est quand même moins drôle que Pierre Perret ; prend-il trop de granules ?
    Je souhaite que l'on invente un vaccin contre la mauvaise foi et la perversion de la pensée mais hélas les lobbyistes anti -vaccins ne le prendront pas.
    Rivasi, Perret (JJ) même combat !

    Dr Philippe Eck

  • Homéomachin

    Le 12 juin 2019

    Comment ce type s'appelle-t-il encore? Yannick Boiron? Est-ce ainsi?

    Dr Charles KARIGER

  • Controverse scientifique impossible

    Le 13 juin 2019

    Étonnant comme la controverse scientifique devient impossible lorsqu'il s'agit de l'homéopathie.
    Anathèmes, ricanements, propos méprisants, souvent vulgaires, des certitudes reposant sur des a-priori, mais des arguments scientifiques: aucun.
    "L’homéopathie ne heurte pas la rationalité mais la matérialité".
    Beaucoup de matérialistes bornés parmi ses opposants.

    Dr Jean-Jacques Perret

  • "Arguments scientifiques: aucun"

    Le 13 juin 2019

    Dr Jean-Jacques Perret,
    je vous ai demandé il y a quelques jours les références des 12 meta-analyses dont vous parliez dans votre plagiat censées prouver la supériorité de l'homéopathie face au placebo.
    Vous n'en n'avez donné pour l’instant aucune, donc cessez de vous moquer de nous, personne n'est dupe.

    Claude Pachois

  • Amiante : toxicité connue de longue date (Au Dr Jean Jacques Perret)

    Le 15 juin 2019

    A vouloir trop aller dans le sens de sa croyance, on peut arriver à des erreurs, comme le dit aussi le Dr Guy Roche.
    Les dangers de l'amiante sont connus depuis longtemps, vers 1900, et en France le tableau professionnel N° 30 sur l'Amiante a été créé par décret du 31 Aout 1950.
    Pour la toxicité du tabac la démonstration épidémiologique date aussi de 1950.

    Dr Jacques Granger

  • Aucune efficacité de l'homeopathie (A Maryvonne Legoux

    Le 15 juin 2019

    Vous dites : "quelle est la cause objective de l'efficacité constatée de l'homéopathie ? "
    Mais votre raisonnement part d'une contre vérité, car il n'y a aucune efficacité de l'homeopathie.

    Dr Jacques Granger

  • Un constat

    Le 16 juin 2019

    Personne ne prend en compte le déficit, dans sa réflexion, lequel devrait obliger, dans une bonne politique, à ne pas rembourser au delà des ressources disponibles collectives, quelque soit le produit et son degré d'efficacité.

    Symptomatique que personne ne prend ce paramètre, dans son avis car la notion de remboursement, est une notion financière, et non médicale.

    Dr Christian Trape

  • Homéopathie : insulter ou discuter ?

    Le 16 juin 2019

    L'insulte n'a jamais été un argument scientifique

    1er comportement : Observer, essayer de comprendre, tâtonner

    2eme comportement : Affirmer, insulter, vouer aux gémonies, désinformer
    Lequel est scientifique?
    Si votre enfant choisissait un comportement, duquel seriez-vous fier?

    Moi aussi je croyais que les granules c'était du placebo, jusqu'au jour où je me suis dit qu'avant de condamner il fallait instruire à charge et à décharge, et je me suis sérieusement informée et formée.

    Peut-être vais-je être traitée de gogo par les "esprits forts". L'insulte n'a jamais été un argument scientifique.
    Mais quand une patiente me dit qu'elle va mieux, je la crois. Peut-être aurait-elle guéri seule, tout aussi vite. Peut-être pas. Si elle s'est sentie aidée, il est peu probable qu'elle ait en réalité été lésée. Mon métier est de lui dire si le choix du traitement homéopathique est un choix raisonnable, à ce moment-là de sa vie.

    Aucun homéopathe ne saurait se passer des antibiotiques, des antimitotiques... Et l'homéopathie n'a jamais vacciné personne, c'est un abus de langage de parler de vaccin homéopathique.

    On commence à savoir la différence entre deux granules, à la voir même si on n'a pas encore les instruments de mesure. Voyez les travaux du Pr Henry, et d'autres travaux à l'étranger. J'espère en voir la publication à grande échelle de mon vivant.
    Le requin repère une goutte de sang à plusieurs kilomètres. Comment?

    Einstein et Planck avaient franchi les limites du Nombre d'Avogadro, pourquoi la médecine ne pourrait-elle en faire autant?

    Sciemment empêcher les patients d'avoir un accès performant à ces outils ne pourra plus se justifier. Il faut donc qu'il reste dans les mains des praticiens à même d'en juger la pertinence.

    On apprécie d'aller au concert. Mais pour cela il faut qu'il reste des professeurs de musique, et des gens qui consacrent leur vie à la recherche musicale. Mais cela n'aurait pas de sens de fermer les conservatoires parce que le ministre n'a pas l'oreille musicale.

    Tout le monde ne fera pas d'homéopathie, ni d'acupuncture, ni de phytothérapie, ni de micronutrition à un niveau élevé. Est-ce une raison pour empêcher celui qui veut apprendre?
    Si la médecine conventionnelle veut garder le leadership elle doit s'ouvrir.
    Le respect de ses patients est à ce prix. Et les patients trouveront normal d'honorer les praticiens.

    les journalistes peuvent parfaitement orienter une opinion en la matraquant avec un message qui va toujours dans le même sens. Au bout d'un moment on a le torticolis, et pour ne pas souffrir on penche la tête du côté où elle a été tirée...

    E Latour-de Mareuil, sage-femme et homéopathe




  • Gelée royale

    Le 20 juin 2019

    A propos de l'efficacité de la gelée royale : jai récemment essayé la gelée impériale avec des résultats largement supérieurs ; seul hic elle est très difficile à trouver.

    Dr Daniel Bruderer

  • Réponses aux contradicteurs

    Le 21 juin 2019

    Réponse au Dr Pachois: je contacte Philippe Colin et je vous réponds.
    Réponse au Dr Granger: vous n'avez pas lu ce que je disais. Bien sûr que la toxicité de l'amiante était reconnue depuis 1900 (les assurances avaient cessé à cette date d'assurer le risque amiante), ce qui n'empêchait pas Claude Allègre, ministre de la recherche de claironner que "les opposants à l'amiante relèvent de la psychiatrie". Officiellement: pas de preuves scientifiques de la toxicité de l'amiante.

    Beaucoup de médecins se contentent des vérités officielles, ce qui explique le flocage à l'amiante d'un si grand nombre d'hôpitaux, sans qu'aucun médecin n'ai émis la moindre protestation.
    Ce qui explique également la position de bon nombre d'entre vous en ce qui concerne l'homéopathie.

    Dr Jean-Jacques Perret

  • Comparaison n'est pas raison

    Le 21 juin 2019

    Faire un parallèle entre des preuves de toxicité et une preuve d'efficacité permet de dire n'importe quoi.
    Quant aux lobbys, celui de l'homéopathie, porté par des personnes qui se "gavent" de petit comprimés de sucre au moindre problème, n'existe-t-il pas?

    Personnellement, comme la plupart d'entre nous, je ne prends de traitement que quand cela va mal.
    Est ce que ces "pilules" sont efficaces parce que remboursées et que leur non remboursement enlèvera leur vertu?
    L'eau de Vichy ou d’Hépar soulage bien certaines difficultés, mais n'ont pas besoin d'être remboursé pour cela.

    Sinon, comme argumentation, cela me rappelle les propos d'un visiteur médical dans les années 80 qui soulignait à propos de médicaments dont je doutais de l'efficacité: si ça ne fait pas de bien, au moins cela ne fait pas de mal. Il avait défini l'effet placebo.

    Dr Eric Giblot Ducray

  • Efficacité des homéopathes

    Le 22 juin 2019

    https://journals.sagepub.com/doi/full/10.1177/0141076818765779

  • Difficile d'avoir un débat rationnel (A Mme E Latour-de Mareuil)

    Le 24 juin 2019

    Personne ne vous traite de gogo. Il ne sert à rien de jouer les victimes. Si vous considérez que faire remarquer à un interlocuteur que ses assertions ne sont fondées sur aucune preuve relève de l'insulte, il risque d'être difficile d'avoir un débat rationnel.

    J Sartre
    Plutôt que d'appeler Einstein et Plank, qui n'ont rien à faire dans ce débat, à la rescousse, nous vous serions gré de citer ce qui dans leurs travaux appuie vos hypothèses. Et si vous ne trouvez rien consolez vous en lisant Karl Popper.

  • L'exemple parfait du mauvais outil !

    Le 24 juin 2019

    https://journals.sagepub.com/doi/full/10.1177/0141076818765779
    L'exemple parfait du mauvais outil! Article qui affirme qu'au vu de l'EBM, les patients soignés par homéopathie reçoivent des soins de moindre qualité.

    Un exemple: les corticoïdes inhalés sont le traitement de référence de l'asthme. Un patient asthmatique qui guérit avec un recul de plusieurs années à la suite d'un traitement homéopathique, et qui donc arrête tout traitement, est mal soigné selon les critères de l'EBM puisqu'il ne prend plus de corticoïdes inhalés, alors qu'il est guéri!
    Je conseille au rédacteur de l'article d'essayer de planter une vis avec un marteau: il en conclura que le marteau est un outil sans intérêt.

    Dr Jean-Jacques Perret

  • Une petite citation de derrière les fagots

    Le 30 juin 2019

    "Parmi toutes les erreurs qui ont cours de par le monde, il serait surprenant que l'homéopathie soit la seule à ne pas contenir une petite part de vérité" (André Soubiran, encore et toujours "les hommes en blanc").

    Dr Jean-Marc Ferrarini

  • 3 mois plus tard...

    Le 15 septembre 2019

    3 mois plus tard, on attends toujours les 12 méta-analyses brandies comme preuves que l’homéopathie serait supérieure aux effets contextuels d'un placebo.
    Le pourquoi de ce mutisme est en fait très simple, ces études n'existent tout simplement pas malgré que les homéopathes croient dur comme fer en leurs existence... L'espoir fait vivre comme on dit.

    Claude Pachois

  • Des études passées au crible

    Le 16 septembre 2019

    J'avais déjà répondu dans le JIM mais dans une autre rubrique.
    Question : le remède homéopathique n'est-il qu'un placebo ? Sur 13 études, réponse "non" 8 fois, niveau de preuve suffisant:2 faible: 4, insuffisant: 2
    Réponse "oui": 5 fois, niveau de preuve suffisant: 0, faible 1, insuffisant 2, absence de preuve 2.

    Les méta-analyses ne sont pas un bon outil. C'est la recherche fondamentale qui est en train de fournir les preuves, à condition qu'on ne lui coupe pas les ailes...

    REPONSE
    MÉTHODOLOGIE
    PREUVES
    CONCLUSION
    1 KLEIJNEN
    NON
    FAIBLE
    INSUFFISANTES
    À confirmer

    2 BOISSEL
    NON
    FAIBLE
    FAIBLES
    À confirmer

    3 LINDE
    NON
    FAIBLE
    INSUFFISANTES
    À confirmer

    4 CUCHERAT
    NON
    FAIBLE
    FAIBLES
    À confirmer

    5 ANGLAIS
    OUI
    INSUFFISANTES
    NON

    6 MATHIE
    NON
    FAIBLE
    FAIBLES
    À confirmer

    7 SHANG
    OUI
    FAIBLE
    INSUFFISANTES

    8 EPI3
    NON
    HORS ECR
    SUFFISANTES

    9 BELGE
    OUI
    FAIBLES
    NON

    10 SUISSE
    NON
    CORRECTE
    SUFFISANTES

    11 MATHIE
    NON
    FAIBLE
    FAIBLES
    À confirmer

    12 AUSTRALIEN

    OUI
    FAIBLE
    FAIBLES
    À confirmer

    13 PRESCRIRE
    OUI
    FAIBLE
    INSUFFISANTES
    À confirmer

    Dr Jean-Jacques Perret

Réagir à cet article

Les réactions sont réservées aux professionnels de santé inscrits et identifiés sur le site.
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.


Lorsque cela est nécessaire et possible, les réactions doivent être référencées (notamment si les données ou les affirmations présentées ne proviennent pas de l’expérience de l’auteur).

JIM se réserve le droit de ne pas mettre en ligne une réaction, en particulier si il juge qu’elle présente un caractère injurieux, diffamatoire ou discriminatoire ou qu’elle peut porter atteinte à l’image du site.