La relation médecin/malade au cœur du festival de la communication en santé

Paris, le lundi 19 novembre 2018 – Le Festival de la communication en santé (dont le JIM est partenaire) ouvre toujours une fenêtre sur les nouveaux enjeux de l’information médicale et sanitaire.

Une confiance à reforger

En cette année 2018, le Festival de la communication en santé qui se déroulera ces vendredi 23 et samedi 24 novembre à Deauville ne pouvait faire l’impasse sur la question majeure de la confiance ébranlée dans le discours médical. Comment les médecins et les patients dialoguent-ils ? Les nouveaux outils de communication représentent-ils des atouts ou au contraire sont-ils des obstacles supplémentaires pour la transmission des messages ? Les attentes des patients, en termes d’écoute, de participation à la décision et de bienveillance parviennent-elles à être comblées à l’heure où les réseaux sociaux favorisent des réflexes de défiance et de rejet ?

Par ailleurs, comment faire face à la diversification des sources d’information pour les patients, qui les exposent parfois à des données de faible qualité, voire des données erronées et potentiellement dangereuses ?

L’ensemble de ces questions sera débattu tout au long de la journée de vendredi, avec pour fil rouge le thème du festival : l’éthique au cœur de la santé, quelle communication mettre en œuvre ?

Construire demain

Concernant le rôle joué par les nouveaux outils numériques, les festivaliers pourront participer à une table ronde sur l’intelligence artificielle et la communication, qui tentera de lire l’avenir en s’interrogeant : « A quoi ressemblera demain une Direction de la communication dans l’univers de la Santé ? ». La question de l’utilisation des données de santé sera également évoquée par le pharmacien Lionel Reichardt, tandis que le président de la conférence Jean Sibila interrogera le rapport des médecins avec les nouvelles technologies numérique. S’il n’est plus temps d’envisager une pratique indépendante de ces outils, la question de leur intégration à un exercice quotidien est essentielle.

Communiquer plus librement ?

La qualité du dialogue médecin/patient et ses évolutions ne sont nullement déconnectées de la question de l’influence des nouveaux modes de communication. C’est ce qu’illustreront les résultats de l’étude Opinion Way commandée par le groupe Elsan, dont le point de départ était notamment d’interroger les possibles conséquences d’une libération de la communication des professionnels de santé, à l’instar de ce qu’a récemment préconisé le Conseil d’État. De la même manière une table ronde cherchera à déterminer si le discours des patients est bien compris, tandis que le docteur Gérald Kierzek se penchera sur le problème de communication entre soignants et soignés à l’heure du « doc bashing ».

Fake news

Enfin, les conséquences de la diversité de l’information sur la qualité de la communication en santé, qu’il s’agisse de la communication vers les patients ou vers les médecins seront analysées à plusieurs reprises. L’intervention du docteur Serge Blisko, président de la Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires et du docteur Damien Mascret journaliste au Figaro sur les fakes news et les dérives sectaires sera à ce titre très attendue de même que les résultats de l’étude sur l’impact de l’information médicale sur la pratique des médecins. Parmi les questions soulevées par cette enquête, on note la volonté de déterminer s’il existe de nouveaux « influenceurs qui participent à la diffusion voire à l’amplification de l’information médicale ».

Toujours voir plus loin

Après les ateliers qui clôtureront la journée de vendredi soir (sur la promotion à l’éducation, proposé par Medscape, la prédictivité au service de l’éthique, proposé par Peak Lifecycles et l’innovation en santé numérique, proposé par Techtomed), la journée de samedi sera consacrée à la présentation aux différents jurys des programmes et projets de communication sur de très nombreux sujets de santé. Les noms des lauréats seront connus au début de l’année prochaine.

Pour connaître le programme de manière plus détaillée : http://news.jim.fr/documents/2018/programme_fcs_18.pdf

Aurélie Haroche

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article