Moins d’hémorragie avec l’apixaban chez le patient obèse en FANLV

L’utilisation des anticoagulants chez les patients obèses qui ont une FANLV (fibrillation auriculaire non liée à une valvulopathie) n’a pas été correctement évaluée du fait de la taille limitée de l’échantillon concerné et de la relative imprécision des critères diagnostiques définissant l’obésité.

C’est ce qui a conduit Deitelzweig et coll. à mener une étude rétrospective portant sur des patients âgés de plus de 65 ans qui avaient une FANLV, une obésité (reconnue sur un poids ≥ 100 kg ou un indice de masse corporelle ≥ 30 kg/m²) et qui avaient été inclus dans les deux études Veterans Affairs et Medicare.

L’étude de Deitelzweig et coll. avait pour but d’évaluer le risque d’accident vasculaire cérébral (AVC)/embolies systémiques et celui de saignement majeur chez des patients traités par l’apixaban ou par la warfarine (antivitamine K). Le risque relatif d’AVC/ embolies systémiques et de saignement majeur a été évalué par lesmodèles de Cox.

Globalement, 35,9 % (n = 26 522) des patients qui avaient une FANLV étaient obèses ; 13 604 d’entre eux étaient traités par l’apixaban et 12 918 par la warfarine.

Dans cette population d’obèses : âge moyen : 75 ans ; score CHA2DS2-VASc* moyen : 3,8 ; score HAS-BLED** moyen : 2,6, plus de 98 % des patients étaient des hommes.

Risque semblable d’AVC/embolies systémiques avec les deux types d’anticoagulant

Chez ces patients obèses présentant une FANLV, comparé à la warfarine, l’apixaban a conduit à un risque semblable d’AVC/embolies systémiques (hazard ratio 0,82; intervalle de confiance [IC] 95 % : 0,66 à 1,03) et à un risque significativement plus faible de saignement majeur (hazard ratio 0,62; IC 95% : 0,54 à 0,70).

Il n’a pas été observé d’interaction significative entre les 2 stratégies thérapeutiques et l’absence ou le degré de l’obésité (à savoir : obésité non morbide, obésité morbide) quant au risque d’AVC/embolies systémiques (p pour l’interaction = 0,602) et au risque de saignement majeur (p pour l’interaction = 0,385).

En conclusion, chez les patients obèses présentant une FANLV, comparé à la warfarine, l’apixaban est associé à un risque semblable d’AVC/embolies systémiques mais à un risque significativement plus faible de saignement majeur.

Pour mémoire :

*Le score CHA2 DS2-VASc évalue le risque d’AVC dans la FA non liée à une valvulopathieet aide à choisir le traitement antithrombotique. Il a remplacé le score CHADS2 (Congestive Heart failure, 1 point ;Hypertension, 1 point ; Age ≥ 75ans,1 point ; Diabetes, 1 point ; Stroke, 2 points) auquel il a ajouté 3 facteurs supplémentaires (Vascular disease [antécédents de maladie CV, à savoir infarctus du myocarde, maladie artérielle périphérique, plaques aortiques] ; Age [65 à 74 ans], 2 points ; Sex [female]), 1 point. Le score total maximum est de 9 points. Le risque d’AVC est d’autant plus important que le score est plus élevé. Le risque est faible si score = 0 ; moyen si score = 1 ; élevé si score ≥ 2.

**Le score HAS-BLED (Eur Heart J 2010 ; 22 : 1852-1923) apprécie le risque hémorragique en donnant un certain nombre de points à chacune des caractéristiques cliniques suivantes H : Hypertension 1 point ; A : Abnormal renal and liver function (1 point chacun) S : Stroke 1 ; B : Bleeding 1 ; L ; Labile INRs 2 ; E : Elderly (âge > 65 ans) 2 ; D : Drugs or alcohol (1 point chacun). Le score maximum est de 9 points. Un score ≥3 traduit un risque hémorragique élevé.

Dr Robert Haïat

Référence
Deitelzweig S et coll. : Effectiveness and Safety of Apixaban Versus Warfarin in Obese Patients with Nonvalvular Atrial Fibrillation Enrolled in Medicare and Veteran Affairs. Am J Cardiol., 2021 ; 163 : 43-49.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article