Pas de miracle en Alabama : une loi criminalisant l’avortement adoptée

Washington, le mercredi 15 mai 2019 - Le Sénat de l’Etat de l’Alabama a adopté un projet de loi qui menace les médecins pratiquant des avortements de 10 à 99 ans de prison, en dehors des IVG réalisées en cas d’urgence vitale pour la mère ou d’anomalie létale pour le fœtus. Aucune exception n’est par contre prévue en cas de viol et d’inceste. Le texte doit désormais être promulgué par le gouverneur Républicain, Kay Ivy. Alors que ce texte soulève une indignation très forte dans le pays, l’Association de défense des droits civiques a annoncé son intention de saisir la justice. Une telle issue pourrait être souhaitée par ceux qui depuis des années tentent d’imposer des législations restreignant l’avortement dans l’espoir que la Cour Suprême revienne sur la jurisprudence de l’arrêt Roe et Wade (qui a permis de déclarer constitutionnel le droit à l’avortement aux Etats-Unis) ce qui compte tenu de la composition actuelle de l’institution pourrait désormais être possible.

M.P.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Réagir à cet article

Les réactions sont réservées aux professionnels de santé inscrits et identifiés sur le site.
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.


Lorsque cela est nécessaire et possible, les réactions doivent être référencées (notamment si les données ou les affirmations présentées ne proviennent pas de l’expérience de l’auteur).

JIM se réserve le droit de ne pas mettre en ligne une réaction, en particulier si il juge qu’elle présente un caractère injurieux, diffamatoire ou discriminatoire ou qu’elle peut porter atteinte à l’image du site.