Pour réussir ensemble la télémédecine !

Paris, le jeudi 15 novembre 2018 - Depuis le 15 septembre 2018, la télémédecine est inscrite à la nomenclature des actes remboursables par l’Assurance maladie. La télémédecine est ainsi désormais  placée au cœur des politiques publiques de santé et, devient, plus que jamais, une réalité pour les patients et pour les professionnels de santé.

La télémédecine présente de nombreuses opportunités pour fluidifier le parcours de santé et améliorer l’accessibilité aux soins. Mais cette pratique médicale soulève également de nombreux défis qui nécessitent d’engager une réflexion commune avec l’ensemble des parties prenantes : patients, professionnels de santé, directions d’établissements, industriels, institutionnels, chercheurs, startups…

Le congrès de Télémédecine qui a lieu à Paris les 6 et 7 décembre 2018 est un rendez-vous stratégique incontournable pour tous les acteurs de la e-santé. Il permettra notamment aux participants de s’enquérir des avancées dans ce domaine, de prendre part à la discussion et de devenir acteur des transformations à venir.

Télémédecine : 2018 l'année du patient

« Redonner à chaque Français la même chance d’avoir un professionnel de santé accessible lorsqu’il en a besoin » est bien l’objectif que partagent tous les professionnels de santé. Comme vous le découvrirez dans le programme du congrès, les organisateurs ont souhaité que la parole soit donnée aux patients, au centre des dispositifs. Ainsi, l’avis d’un jury citoyen apportera l’éclairage nécessaire tout au long du congrès pour réussir les projets de télémédecine.

Le défi est là et ces deux journées riches en partage d’expériences vont être centrées sur des questions éthiques et scientifiques :

- Lutter contre l’inégalité d’accès aux soins,
- Co construire les actions de télémédecine en impliquant les professionnels de santé, ingénieurs, industriels, juristes, sociologues et les patients,
- Innover les organisations de soins en impliquant tous les professionnels de santé au service du patient,
- Favoriser et organiser les actions de formation des acteurs, en impliquant les patients partenaires,
- Simplifier avec bon sens la santé numérique au sens large, au service du patient,
- Impliquer les acteurs dans des démarches à la fois de qualité des soins et de recherche scientifique.


IB

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article