Pronostic après angioplastie coronaire : mieux vaut avoir quelques kilos de trop

L’obésité est un facteur de risque cardiovasculaire reconnu. Pourtant, certaines études retrouvent un paradoxal et inexpliqué effet protecteur de l’obésité sur le pronostic des patients bénéficiant d’une angioplastie coronaire (AC).

L’objectif de cette étude était d’analyser les éventuelles relations pouvant exister entre l’indice de masse corporelle (IMC), les saignements per procéduraux et l’évolution des patients ayant bénéficié d’une procédure d’angioplastie coronaire percutanée.

Pour ce faire, près de 40 000 dossiers du British Columbia Cardiac Registry ont été revus (n : 38 346).

Il apparaît que la relation entre IMC et mortalité décrit une courbe en U. L’IMC est donc un puissant marqueur prédictif indépendant de mortalité. Par rapport au groupe de référence constitué par les patients ayant un IMC compris entre 18,5 et 24,9 kg/m2, le risque de décès était quasi doublé chez les patients appartenant à la catégorie des poids légers (IMC < 18,5 kg/m2) (odds ratio [OR] : 1,98 ; intervalle de confiance [IC] : 1,6-2,5 ; p < 0,0001). En cas d’obésité morbide (IMC > 40 g/m2), la mortalité était aussi très nettement majorée (OR : 1,61 ; IC : 1, 28-2,08 ; p < 0,0001).

Il est ressorti également que la nécessité de transfusions per procédurales est aussi un puissant marqueur de risque de mortalité (OR : 2,86 ; IC : 2,52-3,25 ; p < 0,0001), de même que la réalisation en urgence et par voie fémorale de l’angioplastie.

Une nouvelle fois, il est suggéré par cette étude, par nature de méthodologie très moyenne car rétrospective, que les patients légèrement obèses subissant une angioplastie coronaire semblent bénéficier d’un degré relativement important de protection en terme de pronostic vital.
Pourquoi un tel effet protecteur de l’obésité ? La question reste entière !

Dr Olivier Meillard

Référence
Byrne J et coll.: Body mass index, periprocedural bleeding, and outcome following percutaneous coronary intervention (from the British Columbia Cardiac Registry). Am J Cardiol 2009; 103: 507-11

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article