Psoriasis sous traitement systémique : consensus sur le dépistage de la tuberculose

L’immunosuppression au long cours est un facteur de risque de passage d’une tuberculose latente à une tuberculose active. Certains traitements systémiques du psoriasis (anti-TNF, ciclosporine, méthotrexate) ont été associés à un risque accru de tuberculose active. Les inhibiteurs des cellules T (éfalizumab, aléfacept) n’ont pas été associés à un risque accru de tuberculose. Le TNFα joue un rôle central dans plusieurs maladies inflammatoires, ainsi que dans la défense de l’organisme contre les infections à mycobactéries. L’objectif de la National Psoriasis Foundation (NPF) était de parvenir à un consensus sur les modalités de dépistage de la tuberculose latente chez les patients atteints de psoriasis. En résumé, les recommandations étaient les suivantes :

– le dépistage de la tuberculose est indiqué chez les patients sous anti-TNF, inhibiteur des cellules T, ciclosporine ou méthotrexate ;
– le dépistage doit reposer sur le test tuberculinique intradermique ;
– les patients ayant un test tuberculinique positif (induration ≥ 5 mm à 48-72 heures) sans signe de tuberculose active doivent être traités par antituberculeux (isoniazide, 300 mg/jour ou rifampicine, 600 mg/jour + isoniazide) pendant au moins 1 ou 2 mois ou jusqu’à la fin de la cure (absence de consensus) avant de débuter un traitement systémique du psoriasis ;
– les patients ayant une tuberculose active doivent recevoir une cure complète par quadrithérapie avant de débuter un traitement systémique du psoriasis ;
– le dépistage de la tuberculose doit être réalisé avant mise sous anti-TNF, puis annuellement sous traitement. Pour mémoire, en France, la recommandation en cas de découverte d’une tuberculose latente, lors du bilan préthérapeutique, est d’instaurer les anti-TNF au moins 3 semaines après le début traitement antituberculeux, soit plus tôt que pour la NPF.

Dr D.Fahri

Références
Doherty SD et al. J Am Acad Dermatol
2008 ; 59 : 209-17.

Copyright © Len medical, Dermatologie pratique, novembre 2008

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Réagir à cet article

Les réactions sont réservées aux professionnels de santé inscrits et identifiés sur le site.
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.


Lorsque cela est nécessaire et possible, les réactions doivent être référencées (notamment si les données ou les affirmations présentées ne proviennent pas de l’expérience de l’auteur).

JIM se réserve le droit de ne pas mettre en ligne une réaction, en particulier si il juge qu’elle présente un caractère injurieux, diffamatoire ou discriminatoire ou qu’elle peut porter atteinte à l’image du site.