Recrudescence de la leishmaniose viscérale en Tunisie

L’incidence de la leishmaniose viscérale va croissant en Tunisie, et près de 130 cas annuels sont recensés, versus 30 cas par an en 1960. Les enfants atteints sont le plus souvent originaires du nord et du centre du pays, des zones rurales ou semi-urbaines, et de familles modestes. Une étude, menée par une équipe tunisienne, auprès de 7 cas hospitalisés, survenus entre janvier 1997 et décembre 2000, chez des enfants âgés en moyenne de 2,6 ans, suggère en outre une extension permanente des zones d’endémie du kala-azar chez l’enfant, vers des zones avoisinant les foyers établis.

Dr Claudine Goldgewicht

Référence
Mahjoub M et coll. : Leishmaniose viscérale infantile. Congrès des Sociétés françaises médico-chirurgicales pédiatriques (Nantes) : 4-7 juin 2008.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Réagir à cet article

Les réactions sont réservées aux professionnels de santé inscrits et identifiés sur le site.
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.


Lorsque cela est nécessaire et possible, les réactions doivent être référencées (notamment si les données ou les affirmations présentées ne proviennent pas de l’expérience de l’auteur).

JIM se réserve le droit de ne pas mettre en ligne une réaction, en particulier si il juge qu’elle présente un caractère injurieux, diffamatoire ou discriminatoire ou qu’elle peut porter atteinte à l’image du site.