Soigner l’infodémie : une mission pour le Festival de la communication santé

Paris, le jeudi 19 novembre 2020 – Nous n’irons pas cette année flâner sur les planches bordant la mythique plage de Deauville en repassant dans notre esprit les séduisantes campagnes dédiées à la santé qui auront défilé devant nos yeux ou en repensant aux multiples arguments échangés lors de débats et conférences passionnés. Épidémie de Covid-19 oblige, le Festival de la communication en santé, qui s’est depuis quelques années imposé comme une rencontre incontournable fin novembre pour évoquer les enjeux de la communication médicale et sanitaire donne rendez-vous à ces afficionados l’année prochaine pour une double rencontre. Mais ce contretemps n’empêche évidemment pas la toujours très active équipe du Festival (autour de sa présidente Dominique Noël) de multiplier les évènements virtuels. Il faut dire que cette année offre un vivier de réflexions inépuisable sur les sujets de prédilection du Festival : comment transmettre une information médicale et scientifique au grand public ?

Comment faire des outils modernes (applications, forums internet et web en général) des atouts pour une transmission rapide et efficace des messages cruciaux et éviter qu’ils ne deviennent au contraire les vecteurs de rumeurs infondées et d’idées dangereuses ? Comment comprendre le rôle des médias quant à notre perception d’une crise ?

Une discipline d’actualité

Ces questions seront ainsi l’objet d’une conférence virtuelle organisée par le Festival ce mardi 24 novembre. Les Dr Sylvie C. Briand (Programme OMS de gestion des situations d’urgence sanitaire), Brigitte Fanny Cohen (Journaliste santé), Gérald Kierzek (chroniqueur et éditorialiste médical du roupe TF1/LCI) et Caroline Faillet (fondatrice d’Opinion Act) se pencheront en effet sur « l’infodémie ». Le terme renvoie à l’expression utilisée mi-février par le patron de l’OMS affirmant : « Nous ne combattons pas seulement une épidémie ; nous luttons aussi contre une infodémie ». Il fait référence à « l’infodemiology » discipline née au début des années 2000 consistant à étudier la façon dont les informations de santé publique sont reçues puis comprises et retransmises par les internautes non scientifiques. Or, l’épidémie de Covid-19 est un champ d’investigation d’une ampleur inédite pour les chercheurs en infodémiologie : c’est la première fois en effet qu’une crise sanitaire de cette ampleur survient depuis qu’internet a profondément bouleversé les canaux habituels de transmission de l’information (même si internet n’a pas inventé les rumeurs).

Des enjeux multiples

Les intervenants de la conférence organisée par le Festival de la communication reviendront sur cette situation en s’intéressant notamment à la façon dont les informations trompeuses, voire mensongères sont relayées, les raisons pour lesquelles elles semblent susciter une attention plus marquée que d’autres et le terreau qui les favorise (défiance vis-à-vis des politiques, méconnaissance de la démarche scientifique, nature changeante du discours officiel, polarisation autour de personnalités atypiques…). Sans doute, ce débat sera également l’occasion de revenir sur la complexité du sujet et notamment le caractère délicat d’une lutte contre la désinformation qui ne doit cependant pas se muer en « censure » qui risquerait de nuire au débat scientifique et à l’échange d’arguments contradictoires qui en période d’épidémie restent essentiels. Des discussions qui promettent d’être passionnantes – même loin des planches.

https://festivalcommunicationsante.fr/quand-linfodemie-sante-sinvite-dans-le-debat/

Aurélie Haroche

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article