Triglycérides, HDL-C et diamètre des particules LDL marqueurs de risque de diabète chez les coronariens

Un profil dyslipidémique mêlant hypertriglycéridémie, HDL-cholestérol bas et petites particules LDL est typiquement associé au diabète de type 2 et souvent au prédiabète. Annonce-t-il la survenue ultérieure d’un diabète de type 2 chez les insuffisants coronariens non diabétiques ? Oui, répondent des équipes d’Autriche et du Liechtenstein, qui ont évalué la valeur prédictive de cette triade dyslipidémique dans une population de coronariens. 

L’incidence du diabète sur une période de 6 ans a été évaluée chez 503 patients ayant bénéficié d’une coronarographie pour maladie coronarienne stable.
Dans cette population d’étude 86 nouveaux cas de diabète de type 2 ont été diagnostiqués, soit une incidence de 17,1 %.

L’analyse montre, que chez les 53,4 % de patients qui avaient initialement une glycémie à jeun supérieure ou égale à 1g/L  l’incidence du diabète de type 2 a été significativement plus élevée que celle observée chez les patients dont la glycémie à jeun était initialement normale (24,3 % versus 8,9 % ;  odds ratio [OR], de 1,72 (IC à 95 % 1,36 à 2,18), après ajustements sur l’âge, le sexe, l’IMC, l’HTA et le tabagisme). 

De même, l’analyse des données montre que le risque de diabète de type 2 est corrélée à la triglycéridémie initiale (OR = 1,57 ; IC à 95 % : 1,25 à 1,98), le HDL-C initial (OR = 0,62 ; IC à 95 % : 0,45-0,86) et le diamètre des particules LDL (OR = 0,57 ; IC à 95 % : 0,44-0,75). Ces associations demeuraient  significatives après ajustements sur la glycémie à jeun initiale.

Ce profil lipidique particulier doit donc être considéré comme un indicateur de risque de diabète de type 2 chez un coronarien et peut inviter à mettre en œuvre des mesures préventives.

Dr Julie Perrot

Références
Saely CH et coll. High triglycerides, low HDLcholesterol, and small LDL particles predict incident type 2 diabetes in non-diabetic coronary patients. European Society of Cardiology (ESC) Congress (Munich) : 30 août-3 septembre 2008.
Eur Heart J 2008 ; 29 Abstract Suppl, 348.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Réagir à cet article

Les réactions sont réservées aux professionnels de santé inscrits et identifiés sur le site.
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.


Lorsque cela est nécessaire et possible, les réactions doivent être référencées (notamment si les données ou les affirmations présentées ne proviennent pas de l’expérience de l’auteur).

JIM se réserve le droit de ne pas mettre en ligne une réaction, en particulier si il juge qu’elle présente un caractère injurieux, diffamatoire ou discriminatoire ou qu’elle peut porter atteinte à l’image du site.