Une famille française soupçonnée d’avoir réintroduit la rougeole au Costa Rica

Paris, le mardi 26 février 2019 - Aucun cas autochtone de rougeole n’a été recensé au Costa Rica depuis 2006. En 2014, les autorités ont identifié un cas importé. Aujourd’hui, le Costa Rica fait face à une nouvelle situation de ce type. Une famille française est en effet actuellement hospitalisée à l’hôpital de Puntaneras. La mère et son jeune garçon ont de fait développé des symptômes de la rougeole, déclenchant l’alerte des autorités sanitaires. Alors que la mère et l’enfant ne sont pas vaccinés, la famille a admis que des cas de rougeole ont été déclarés dans l’établissement scolaire fréquenté par leur fils, peu avant leur voyage au Costa Rica. Les autorités sanitaires, très impliquées, ont procédé à la vaccination de 26 personnes travaillant ou séjournant dans l’hôtel où ont résidé les touristes français.

M.P.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions (2)

  • Rétablissement du carnet de vaccination international

    Le 26 février 2019

    Il serait amusant que soit rétablie l'exigence rigoureuse des carnets de vaccination internationaux, comme je l'ai connue dès que j'ai commencé à sortir de mon archipel natal pour aller ne serait-ce qu'au Canada voisin. C'était dans les années 50.
    Devant la recrudescence de certaines maladies comme la rougeole, les "vaccinosceptiques" et les anti-vaccins, déjà mal vus chez nous pour les dangers potentiels qu'ils font courir aux autres, seraient enfermés dans les frontières de l'hexagone et n'en pourraient sortir qu'en abjurant leurs théories fantaisistes sur les vaccins, redevenant alors "fréquentables"(biologiquement tout au moins). A force de tirer sur l'élastique...

    H. Tilly (Kinésithérapeute)

  • Rougeole fais-moi peur

    Le 27 février 2019

    Ils ont "réintroduit" la rougeole dans un pays où elle avait disparu. Si elle avait disparu, c'est que la population a été vaccinée; dans ce cas je ne vois pas très clairement où se situe le problème.
    J'ai plutôt l'impression d'un gros buzz suralimenté destiné à culpabiliser les réfractaires à la vaccination.

    Dr Bernard Albouy

Réagir à cet article