Et les muets parleront : une nouvelle technologie qui laisse sans voix !

Hanovre, le mercredi 3 mars 2010 – « Nous vivons une phase de transition où tout est possible » a lancé la chancelière allemande, Angela Merkel, à l’occasion de l’ouverture hier à Hanovre du salon des technologies de l’information et de la bureautique (CEBIT), la plus grande manifestation mondiale dédiée au High-Tech. Tout est possible, même faire parler les muets, auraient sans doute pu lui répondre les scientifiques de l’Institut de technologie de Karlsruhe. Ces derniers présentaient en effet ce 2 mars une expérience aussi simple que révolutionnaire au cours de laquelle un jeune homme a pu se faire parfaitement entendre de son interlocuteur, sans avoir émis un seul son.

Le monde du silence est brisé

A droite, Mathias, dont le nez et la bouche sont entourés de capteurs se contente de remuer les lèvres pour communiquer avec un autre jeune homme, qui tient dans sa main un téléphone portable. Immédiatement après que Mathias ait formé quelques paroles simples uniquement en bougeant les lèvres, son interlocuteur peut entendre ses réponses, articulées par une voix artificielle et entendues par le biais du téléphone portable. Ainsi, sans langage des signes, sans qu’il soit nécessaire de lire sur les lèvres, la méthode de « son silencieux » offre aux personnes privées de la possibilité de parler un mode de communication simple et direct. Ce sont les électrodes placées sur le visage de Mathias qui enregistrent les mouvements réalisés par les muscles de la bouche, ces impulsions électriques étant ensuite traduites par un logiciel en paroles intelligibles et audibles. Michael Wand, de l’institut de technologie de Karlsruhe à l’origine de ce dispositif dont les applications dans le domaine de la santé sont déjà pressenties souligne : « Aujourd’hui nous utilisons des électrodes collées à la peau, mais à l’avenir ces électrodes pourraient être incorporées par exemple à des téléphones portables ». Pour lui, il ne fait d’ailleurs aucun doute que cette sortie du monde du silence représentera dans « cinq, dix ans une technologie de tous les jours ».

 


Si vous rencontrez des difficultés à voir cette vidéo, cliquez ici

Au secours, les puces débarquent !

Serons-nous également dans cinq à dix ans tous équipés d’une puce électronique, implantée sous la peau ? Nos contemporains ne semblent guère prêts à se laisser ainsi « connecter » comme en témoignent les résultats d’une enquête réalisée dans le cadre du lancement de ce salon. Seuls en effet 23 % des Allemands interrogés se sont déclarés prêts à recevoir une telle puce si celle-ci leur apportait « certains avantages ». Ces derniers concernent en outre un champ assez limité : 16 % des personnes interrogées considéreraient une telle intervention de façon positive si elle permettait leur localisation plus rapide par les secours… mais seuls 5 % seraient tentés par une puce qui leur offrirait le loisir de réaliser leurs courses plus vite !

 

Illustration : Michael Wand, de l’institut de technologie de Karlsruhe.

Léa Crébat

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article