Vapotage : investigations autour d'atteintes pulmonaires sévères dont un décès potentiel dans l'Illinois

Washington, le lundi 26 août 2019 – Une certaine inquiétude commence à s’emparer des États-Unis, bien que les informations demeurent très parcellaires. Les Centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC) enquêtent en effet depuis plus de dix jours sur plusieurs dizaines d’atteintes pulmonaires sévères, présentant un tableau clinique similaire, nécessitant fréquemment une hospitalisation (voire des soins intensifs) recensées dans 22 états américains. L’unique point commun apparent entre ces différents patients est l’utilisation de cigarettes électroniques et pour beaucoup d’entre eux le vapotage de THC/cannabis. Si la piste d’un agent infectieux a été écartée, aucun toxique susceptible d’être à l’origine de ces différents cas n’a pu être identifié. Aussi les experts continuent-ils à s’interroger et jugent qu’il pourrait également s’agir de troubles provoqués par des causes et des agents différents mais connaissant des présentations similaires.

Zones d’ombre

L’inquiétude des spécialistes et du grand public s’est accrue avec l’annonce ce week-end du recensement d’un premier décès. Un patient adulte (dont le sexe n’a pas été dévoilé) est mort dans l’Illinois alors qu’il était hospitalisé depuis plusieurs jours, en raison d’une grave atteinte pulmonaire. La victime était également un adepte du vapotage, mais comme dans les autres cas le lien direct entre cette pratique et sa pathologie (et son décès) n’est pas établi. Au total, les investigations se concentrent désormais sur 193 cas potentiels, mais tous ne sont pas encore parfaitement confirmés. Les analyses des cartouches qui ont pu dans certains cas être confiées à la FDA ou saisies se poursuivent également. Si les médias pressent aujourd’hui les autorités d’éclaircir différentes zones d’ombre sur des rumeurs concernant un lien avec des huiles de cannabis non adaptées ou avec des produits confectionnés dans le cadre d’un marché parallèle, les CDC répondent que des informations plus précises ne pourront pas être apportées immédiatement. De la même manière persiste un flou sur la temporalité des recensements : on ignore si des cas anciens sont aujourd’hui rapportés et surtout si de précédentes atteintes n’ont pas été relevées.

Inappropriée pour un large public

Ces recherches ne peuvent en tout cas que susciter la confusion alors que la cigarette électronique est aujourd’hui aux États-Unis (comme en Europe) un outil de sevrage essentiel. Pour l’heure les CDC ont choisi de rappeler que les cigarettes électroniques ne sont pas des dispositifs appropriés pour les « adolescents, les jeunes adultes, les femmes enceintes et les adultes qui n’ont jamais fumé ».

Léa Crébat

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions (1)

  • E-cigarette: un parfum amer ?

    Le 01 septembre 2019

    1) Vapoter de l'huile est interdit, l'huile n'est pas assimilable par les poumons.
    2) Vapoter du cannabis prévu pour cette utilisation est toujours mieux que de le fumer ( réduction des risques).
    3) Vapoter de l'huile de cannabis vendue sous le manteau contenant un fongicide ... on a vu ce que cela donne :-/
    4) Ce n'est pas le vapotage qui est le problème.
    On ne supprime pas les chalumeaux ou pailles parce que certains sniffent de la coke avec ;-)

    Patrick Gillart

Réagir à cet article