Un organisme allemand condamné dans l’affaire des prothèses mammaires PIP

Le tribunal de commerce de Paris a condamné le 13 janvier dernier le certificateur allemand TUV Rheinland a indemnisé 1 600 femmes de 23 nationalités différentes porteuses de prothèses mammaires PIP. Le certificateur n’avait trouvé aucun défaut à ces prothèses mal conçus, qui ont fait plusieurs dizaines de milliers de victimes à travers le monde. L’organisme, qui a déjà été condamné à deux reprises par la justice française, devra verser 8 millions d’euros aux victimes. Il a fait appel de la décision.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article