Apgar entre 7 et 9, est-ce vraiment normal ?

Un score d’Apgar inférieur à 7 a des conséquences sur la mortalité néonatale, la morbidité et le développement neurologique à long terme de l’enfant. Si le score de 10 est optimal, les scores de 7, 8 et 9 sont considérés comme le reflet d’une adaptation normale du nouveau-né et ne déclenchent pas de prise en charge particulière. Certains travaux ont toutefois alerté sur le fait que des complications à long terme étaient plus fréquentes chez des enfants dont le score d’Apgar à 1, 5 ou 10 minutes se situait entre 7 et 9, en comparaison avec ceux dont le score était de 10 (épilepsie, convulsions, besoins particuliers, troubles du développement). Le British Medical Journal publie les résultats d’une étude de cohorte réalisée en Suède et incluant 1,5 millions de nouveau-nés, nés à terme entre 1999 et 2016. Les enfants dont les scores d’Apgar étaient ≥ 7 mais < 10 à 1, 5 et 10 minutes ont été comparés à ceux dont le score était de 10.

Risque augmenté de mortalité néonatale, d’infections, de complications de l’asphyxie, d’hypoglycémie et de détresse respiratoire

L’étude confirme qu’un score d’Apgar dans la zone de 7 à 9 à 1, 5 et 10 minutes est bien associé à une augmentation du risque de mortalité et de morbidité néonatales. Dans cette zone de score considérée comme normale, le risque de mortalité néonatale, d’infections, de complications en lien avec l’asphyxie, d’hypoglycémie et de détresse respiratoire augmente en relation inverse avec le score, et notamment avec l’allongement du délai depuis la naissance. Par exemple, par rapport à un score de 10, le risque de détresse respiratoire pour un score d’Apgar de 9 est multiplié par 2 à 1 minute, par 5,2 à 5 minutes et par 12,4 à 10 minutes. Il apparaît aussi qu’une diminution, même légère, du score entre 5 et 10 minutes (par exemple le score passant de 10 à 9) est associée à une augmentation du risque de morbidité néonatale, comparé à un score stable de 10 à 5 et 10 minutes.

Pour les auteurs, le score d’Apgar optimal devrait être de 10 à chaque contrôle et, à la lumière de ces données, cette zone située entre 7 et 9 ne devrait peut-être plus être considérée comme une zone de normalité.

Dr Roseline Péluchon

Références
Razaz N. et coll. : Association between Apgar scores of 7 to 9 and neonatalmortality and morbidity: population basedcohortstudy of term infants in Sweden BMJ 2019; 365: l1656

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions (1)

  • Résultat mièvre

    Le 09 mai 2019

    Virginia Apgar a développé le score qui porte son nom en 1952...Faire des études de cohorte sur un score qui est subjectif, qui perd beaucoup de son intérêt du fait que l'on évalue désormais systématiquement la gazométrie au sang du cordon ombilical n'est guère crédible pour des notations entre 7 et 10. De plus, les complications citées sont très vastes et vagues: l'épilepsie est souvent d'origine génétique, les besoins particuliers ne sont pas une notion cohérente, et les troubles du développement sont multifactoriels (intrinsèques et extrinsèques).

    Bref, cette étude a coûté beaucoup d'argent pour un résultat mièvre.

    Dr Bernard Faverge. Pédiatre-Néonatologue.

Réagir à cet article