Levée des restrictions : le paradoxe Castex

Paris, le jeudi 20 janvier – Après un Conseil de défense, Jean Castex a tenu ce soir une nouvelle conférence de presse pour faire un point sur l’évolution de l’épidémie et annoncer une levée progressive des restrictions sanitaires.

Le gouvernement révèle ainsi un certain goût du paradoxe, puisqu’il allège considérablement les mesures en lien avec la Covid le jour même d’un nouveau record de contaminations (+ de 500 000, mais le chiffre précis n’est pas encore publié).

Passe vaccinal : la nouvelle ligne Maginot ?

Le gouvernement dit s’appuyer sur des signaux favorables (stabilisation des admissions en soins critiques, baisse d’incidence en île de France et reflux du Delta). Il estime également probablement que le passe vaccinal est une digue qui pourra se substituer à toutes les autres.

Soit, Jean Castex flanqué d’Olivier Véran a donc dévoilé un allégement des restrictions en 3 temps.

Premièrement, le 2 février marquera la fin des jauges, du masque en extérieur et du télétravail obligatoire.

Deuxième étape, le 16 février quand seront rouvertes les discothèques, que des concerts debout pourront se tenir et que la consommation au comptoir dans les bars sera de nouveau autorisée.

Enfin, fin février, le protocole dans les écoles pourrait être allégé après un nouvel avis des autorités sanitaires.

Par ailleurs, la dose de rappel sera accessible à tous les 12-17 ans à partir de lundi. Autre incitation à la vaccination, un passe vaccinal pourra être délivré, à partir du 15 février, aux personnes ayant bénéficié d’une seule injection. En revanche, il ne sera actif qu’en association avec un test négatif de moins de 24 heures. Cette possibilité de passe vaccinal s’annulera si la deuxième dose n’est pas effectuée dans les délais prévus par le schéma vaccinal.

Mais, comme l’a souligné Olivier Véran, ce calendrier pourrait être bouleversé avec l’évolution épidémique, or, une vague d’hospitalisations due à Omicron pourrait être devant nous.

Enfin, soulignons que le gouvernement prend un risque juridique, alors que la décision du Conseil constitutionnel sur le passe vaccinal ne sera connue que demain.

Le JIM reviendra sur ces nouvelles annonces dans son édition de vendredi.

F.H.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions (5)

  • Paradoxe ?

    Le 20 janvier 2022

    Le paradoxe n'est bien sur qu'apparent. Son contraire, serait-il la logique de suivre le nombre de contaminations quotidiennes pour augmenter proportionnellement les mesures restrictives (sans mentionner les autres marqueurs épidémiologiques)?
    Dans le public, d'autres paradoxes sont soulevés: pourquoi se vacciner devant tant de contaminés ou devant une grippette de 3 jours ?
    La politique est affaire de prise de risques depuis 2 ans sur des données fluctuantes et imparfaites.
    Nos voisins européens, sans paradigme, construisent, chacun à leur manière, leur imaginaire ou réel Maginot.

    Dr C. Vu Ngoc

  • Rouler à gauche

    Le 21 janvier 2022

    Celà se fera progressivement suivant un plan qui fera commencé la première semaine par les camions puis si tout va bien, les voitures à numéros pairs...pas de quoi faire un article ça fait 2 ans que ça dure...

    Dr Yves Delorge

  • Marchand de lessive

    Le 21 janvier 2022

    Ils veulent laver plus blanc que Boris Johnson ... A moins que la campagne électorale soit bien lancée.

    Dr Georges Teisseyre

Voir toutes les réactions (5)

Réagir à cet article