Palme d’or du déconventionnement

A travers cette affiche de film parodique, le Dr Jérôme Marty, président haut en couleur de l’UFML, dénonce trois propositions de lois, adoptées ou à venir, qui selon lui risquent d’achever la médecine libérale : celle de Stéphanie Rist sur la délégation de compétences, celle de Frédéric Valletoux sur la permanence des soins et surtout celle de Guillaume Garot mettant fin à la liberté d’installation. Le généraliste de Fronton rappelle sa solution pour éviter ces contraintes : se déconventionner, comme 2 133 médecins s’apprêteraient déjà à le faire selon lui, pour mettre la pression sur l’exécutif. Un candidat sérieux pour le prochain Festival de Cannes ?

Copyright

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Réagir à cet article

Les réactions sont réservées aux professionnels de santé inscrits et identifiés sur le site.
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.


Lorsque cela est nécessaire et possible, les réactions doivent être référencées (notamment si les données ou les affirmations présentées ne proviennent pas de l’expérience de l’auteur).

JIM se réserve le droit de ne pas mettre en ligne une réaction, en particulier si il juge qu’elle présente un caractère injurieux, diffamatoire ou discriminatoire ou qu’elle peut porter atteinte à l’image du site.