Covid-19 : les injonctions contradictoires faites aux français

Paris, le lundi 14 septembre 2020 - La multiplication de tribunes contradictoires émanant du corps médical perturbe les Français.

En effet, si vendredi, le Pr Jean-François Toussaint et une trentaine d’autres médecins et chercheurs appelaient à dissoudre le Conseil scientifique et à arrêter de faire « peur » au français, dimanche, 6 représentants du corps médical emmenés par le Dr Jimmy Mohamed (qui officie comme chroniqueur sur Europe 1 et auprès de Cyril Hanouna) appelaient à « siffler la fin de la récréation ».

« Evitez autant que possible les rassemblements privés »

Au delà de l’expression, que certains estimeront malheureuse en ce qu’elle infantilise les Français et oublie leurs efforts pour faire barrière au virus, les signataires préviennent : « il reste probablement peu de temps pour agir collectivement. Nous avons beaucoup demandé aux Français, avec des mesures parfois difficiles à comprendre, en particulier à un moment où le virus semblait à son plus faible. Malgré cela, les indicateurs se dégradent et nous ne savons pas jusqu'où cela ira. L'indispensable masque est désormais obligatoire presque partout, et pourtant les contaminations progressent ». Or, face à ce constat, ils recommandent désormais « de faire attention dans le milieu privé (…) C’est malheureusement dans ces situations que vous risquez soit de contracter le virus, soit de le diffuser (…) il faut prendre soin les uns des autres et peut-être siffler la fin de la récréation (…) Évitez, autant que possible, les rassemblements privés. »

Aussi, les auteurs prennent en exemple la ville de Birmingham qui est allé jusqu’à interdire les rencontres entre amis et en famille.

Ne pas laisser les personnes âgées à « l’abandon »

Un texte auquel avait répondu par avance celui publié par Jean-François Toussaint et ses confrères dans le Parisien. « Il ne faut pas confondre la responsabilisation éclairée avec la culpabilisation moralisatrice, ni l'éducation citoyenne avec l'infantilisation (…) Isoler les malades et protéger les personnes à risque ne veut pas dire les priver de tous droits et de toute vie sociale. Trop de personnes âgées sont décédées et se dégradent encore actuellement dans un abandon motivé par des motifs sanitaires non justifiés ».

Entre ces deux feux, le médecin généraliste, qui aura la lourde tâche de conseiller ses patients dans la « vraie vie ».

X.B.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions (1)

  • Redonner leur place aux vrais scientifiques

    Le 15 septembre 2020

    Europe 1 et auprès de Cyril Hanouna ne sont certainement pas les meilleures références médicales et scientifiques. Quand redonnera-t-on sa place aux vrais scientifiques qui travaillent pour la science et l'humanité et non pour l'audimat et l'intérêt personnel.
    Qu'en pense par exemple l'Académie de médecine ?

    GL Vincent

Réagir à cet article