Vaccin AstraZeneca : combien de thromboses en plus ?

A la mi-mars 2021, plusieurs pays européens ont décidé de suspendre la vaccination avec le vaccin ChAdOx1-S d’AstraZeneca. Des signalements spontanés et des descriptions de séries de cas cliniques rapportaient en effet des thrombocytopénies, hémorragies, thromboses veineuses et artérielles dans les jours ou semaines suivant la vaccination.

Le British Medical Journal publie les conclusions d’un travail mené en collaboration par des centres danois et norvégiens. L’objectif était d’établir avec précision le taux d’accidents survenus après la vaccination et de les comparer aux taux observés dans la population générale de ces deux pays.

11 événements thromboemboliques supplémentaires pour 100 000 vaccinations

Près de 150 000 personnes, âgées de 18 à 65 ans, ont reçu une première dose de vaccin AstraZeneca au Danemark (âge médian 45 ans, 80 % de femmes), et 130 000 en Norvège (âge médian 44 ans, 78 % de femmes). Au total 59 accidents thromboemboliques sont survenus, alors que l’incidence dans la population générale laissait en prévoir 30, soit 11 évènements thromboemboliques supplémentaires pour 100 000 vaccinations. Conformément aux informations diffusées, un taux anormalement élevé de thromboses veineuses cérébrales est constaté, avec un excès de 2,5 évènements pour 100 000 vaccinations, ou 1 pour 40 000.

En revanche, pour les autres évènements indésirables signalés (thrombocytopénies, troubles de la coagulation, manifestations hémorragiques), les données sont rassurantes et, selon les auteurs, leur incidence légèrement supérieure pourrait être évitée par la surveillance renforcée des personnes vaccinées. Au total 15 décès ont été observés dans la cohorte vaccinée, contre 44 attendus dans la population générale.

La conclusion de l’étude est que le risque absolu retrouvé est faible alors que les bénéfices de la vaccination contre la Covid-19 sont prouvés et que l’incidence mondiale des cas graves d’infection reste élevée.

Dr Roseline Péluchon

Référence
Pottegård A et coll.: Arterial events, venous thromboembolism, thrombocytopenia, and bleeding after vaccination with Oxford-AstraZeneca ChAdOx1-S in Denmark and Norway: population based cohort study. BMJ 2021;373:n1114. doi.org/10.1136/BMJ.N1114

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions (11)

  • Mort de faim !

    Le 12 mai 2021

    Il faut méditer l'histoire de la personne morte de faim en face d'une boulangerie parce qu'elle avait peur de se faire écraser en traversant la rue.

    Dr Bernard Maroy

  • Vaccin AstraZeneca...et autres

    Le 12 mai 2021

    J éspère pour vous que c'est juste un manque navrant et coupable d information de votre part. Astrazeneca a effectivement des effets indésirables nombreux et inacceptables, surtout étant donné le manque d'efficacité réellement prouvé. En effet, sans compter les autres effets insérables, graves ou non, nous en sommes actuellement en France à 98 morts imputés directement au vaccin. Complotisme, conspirationnisme me direz vous ? Que nenni, tout simplement les sources officielles de l'agence de santé française :
    Https//ansmsante.fr/dossiers-thematiques/covis-19-vaccins/covid-19-suivi-hebdomadaire-des-cas-deffets-indesirables-des-vaccins
    Ce chiffre tient compte des effets constatés de fin décembre jusqu'au 29 avril 2021.
    Concernant Pfizer, bizarrement, on n' en parle nulle part dans les médias, et pourtant il a tué encore bien plus : 513 morts au 29 avril !
    Moderna, bien que nocif également, s'en sort bien plus honorablement : 21 morts.
    D autre part le rapport bénéfice/risque est plutôt très moyen, puisque selon ces mêmes données, officielles, je le rappelle, les vaccins déplacent les problèmes sur une population bien plus jeune que le covid 19 lui même, alors que les décès du covid chez les plus jeunes sont bien plus rares que chez les personnes âgées... cherchez l erreur... sans aller dans les détails à l'extrême, sachez aussi que la part des cas graves sur le total des effets indésirables de la semaine du 23 au 29 est de...34 % ! Tous vaccins confondus, depuis le 27 décembre, nous en sommes à 31 893 effets indésirables officiellement reconnus (il y en a probablement beaucouo, mais bon...ce sont les chiffres officiels...), dont pas moins 25% sont graves.
    Çà devrait à minima interpeler et questionner même les plus naîfs d'entre nous, non ?

    Dominique de Pinho (IDE)

  • Vie réelle pour vie réelle

    Le 13 mai 2021

    L’habitus scandinave pour les études populationnelles, les registres , la collaboration n’est plus à établir : Il est historique , notoire voir envié (?)
    La frontière entre le fait scientifique et les implications pratiques , politiques , qui en sont faites est étroite et fluctuante : Les considérations logistiques ou électorales viennent s’interposer entre les deux . Du rationnel scientifique aux pragmatismes nationaux voir régionaux

    Vie réelle pour vie réelle : Parallèlement à la démonstration non discutable du bénéfice sanitaire personnel pour les plus à risque voir collectif , une étude de vaccino-vigilance sur les thromboses – thrombopénies autoimmunes post- Astrazénéca Oxford (AZ).
    Conclure que « le bénéfice est supérieur au(x) risque(s) » doit être mis en miroir des choix des deux pays signataires (Danemark - Norvêge) : La suspension puis d’arrêt d’AZ , tous ages confondus.

    La surveillance PASSIVE est basée sur des déclarations spontanées : La sous déclaration est possible , contrebalancée par le BIAIS de NOTORIETE lié à la médiatisation . Le bruit de fond thrombogêne post-vaccinal (AZ puis Jansen) en est une illustration concernant nos deux plateformes adénovirales nationales
    Un exemple : Les céphalées précoces (<J2) et transitoires (<48h) post-vaccinales sont communes : Aucune n’a bien entendu d’imagerie cérébrale ou … surrénalienne . Aucune n’aura de numération des plaquettes en l’absence d’appel clinique : Sous le radar : Quid de la seconde injection ?

    La publication des 23observations UK porte à 40 les observations rapportées , aprés première dose AZ chez des adultes non héparinés : Allemagne – Autriche (11) , Norvêge (5) , Danemark (1 cas report : Artériel cérébral) , UK* (23 - 7décés)

    * Scully M et coll . Pathologic Antibodies to Platelet Factor 4 after ChAdOx1 nCoV-19 Vaccination. N Engl J Med. 2021 Apr 16. doi: 10.1056/NEJMoa2105385
    40 en regard des millions de premières doses injectées
    La rareté saura t-elle , à elle seule , convaincre patients jeunes et parents ?

    1- La rarété faisant peu de doute , des questions épidémiologiques en attente de réponse pour AZ :
    L’effectif et la méthodologie du travail ne permettent PAS de délimiter une population à risque
    « L’AGE » a donné lieu aux diverses recommandations de limitation d’AZ :
    Cf JIM 05/05/2021 : « Vaccin AstraZeneca : faut-il le rendre accessible sans critère d’âge ? »
    La limitation aux >55ans (HAS 8/4) reste d’actualité en France , malgré un pragmatisme logistique qui aurait poussé à l’étendre <55ans
    Il est devenu habituel de souligner que les observations concernent « Avant tout des femmes <50ans ». La part de SOIGNANTS(e)s biaise cette évaluation tout comme la part de la contraception oestro-progestative . Dans le travail analysé :
    • Dans les deux pays signataires : Priorité aux soignants et travailleurs sociaux
    • 80% de femmes – Age moyen : 45ans
    • Les plus de 65ans sont exclus de l’analyse : « 18-65ans »
    • Les < 55Ans , notre borne nationale, représentent 75% des primo-vaccinés

    L’influence de la génétique des populations ? Celle de l’éthnicité ne risque pas d’être évaluée quand le paramêtre est tabou

    Quid après SECONDE dose ? Il faudra attendre : 12 semaines entre deux injections , désaffection pour AZ , à fortiori son banissement

    2- Le bruit de fond Thromboses – Thrombopénies autoimmunes pour les autres plateformes adénovirales :
    • Pour Janssen* : Focus US sur les thromboses veineuses cérébrales : 12 pour 7millions de dose au 21/4
    • Pour Sputnik V, Convidicea, CanSinoBIO ? : l’information tardera à remonter

    3- Le bruit de fond Thromboses – Thrombopénies autoimmunes pour les 2plateformes ARNm** : Elle ne sont pas indemne de thromboses artérielles ou veineuses profondes , de thrombopénies auto-immunes
    Par contre , l' association des deux restait NON rapportée aux USA (CDC) au 14/4/2021 à l’issue de 182MILLIONS de doses ARNm :
    Pfizer : 0 thrombose cérébrale pour 97.9millions de doses
    Moderna : 03 thromboses cérébrales (J2-J6-J12) pour 84.7millions de doses (J2-J6-J12) SANS thrombopénie
    Ces 2 plateformes sont ouvertes aux ... 12-18ans au Canada , aux USA , en Israel

    4- Thromboses et Thrombopénies autoimmunes sont des « classiques » en climat Covid pré-vaccinal sans comme après héparinisation : Toute publication post vaccinale doit être documentée en regard : contage – PCR – Sérologie : Ceci est loin d’être constant :

    See I et coll . US Case Reports of Cerebral Venous Sinus Thrombosis With Thrombocytopenia After Ad26.COV2.S Vaccination, March 2 to April 21, 2021. JAMA. 2021 Apr 30 . doi:10.1001/jama.2021.7517
    Le statut , primo infecté ou non , des vaccinés est bien rarement mentionné

    La vaccino-vigilance est la SEULE réponse factuelle à la vaccino-réticence , soignants ou non , avant la carotte (LE pass) ou le baton (obligation vaccinale):

    *See I et coll . US Case Reports of Cerebral Venous Sinus Thrombosis With Thrombocytopenia After Ad26.COV2.S Vaccination, March 2 to April 21, 2021. JAMA. 2021 Apr 30 . doi:10.1001/jama.2021.7517
    **Shimabukuro T. Thrombosis with thrombocytopenia syndrome (TTS) following JANSSEN COVID-19 vaccine. Advisory Committee on Immunization Practices (ACIP) April 23, 2021.Tom Shimabukuro. COVID-19 Vaccine Task Force Vaccine Safety Team (FDA)

    Dr JP Bonnet

Voir toutes les réactions (11)

Réagir à cet article