Que le grand Crick me croque

New York, le samedi 13 avril 2013 – C’est un enfant de 12 ans, pensionnaire dans un collège britannique, digne d’une image d’Epinal. Il reçoit régulièrement des lettres de sa famille. Mais celle-ci est particulière. Conçoit-il parfaitement le caractère exceptionnel de cette missive datée du 19 mars 1953 ? Si certains détails pourraient lui échapper, l’auteur de la lettre insiste à plusieurs reprises « Lis soigneusement ».

« Très affectueusement, papa »

« Jim Watson et moi avons probablement fait une découverte très importante » commence ce long texte de sept pages. Les feuillets ne sont pas uniquement griffés de mots : on y aperçoit également un dessin. Celui d’une double hélice, un schéma à l’époque totalement inconnu et qui sera bientôt identifié dans le monde entier comme celui de « la structure de l’acide désoxyribonucléique » (« lis soigneusement » répète l’auteur de la lettre). Ce texte de Francis Crick envoyé à son fils de 12 ans où le futur Prix Nobel de physiologie et de médecine (1962) raconte la découverte de la structure de l’ADN vient d’être vendu aux enchères et adjugé à six millions de dollars, soit trois fois l’estimation initiale faite par la maison Christie’s. Les héritiers de Francis Crick ont en effet décidé de vendre plusieurs objets hautement symboliques ayant appartenu à leur célèbre père : la médaille décernée par l’Académie Nobel, sa blouse de laboratoire ou encore son diplôme. Une partie des fonds récoltés doit permettre de financer l’Institut Francis Crick à Londres.

La lettre s’achève par ses mots : « Tu comprendras que nous sommes très enthousiastes. Lis tout cela soigneusement, afin de le comprendre. Quand tu viendras à la maison, nous te montrerons le modèle. Très affectueusement, Papa ».

Un souvenir qui vaut de l’or mais dont Mickaël Crick a pourtant choisi de se séparer. Sans gêne ?

Léa Crébat

Référence
PS : La médaille du Prix Nobel a pour sa part été adjugée à 2,2 millions de dollars.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article