Comment maigrir grâce à des photos sur Instagram ?

Copenhague, le samedi 27 mai 2023 – Selon des chercheurs danois, visionner des photos de nourriture pourrait aider à calmer sa faim.

Peut-être avez-vous déjà vu un proche photographier sa nourriture pour la publier sur les réseaux sociaux, notamment sur Instagram. La pratique est extrêmement fréquente et l’on compterait environ 490 millions d’images de plats sur Instagram. Si la pratique parait futile, elle pourrait peut-être un jour devenir indirectement bénéfique pour la santé. Car selon des chercheurs danois, regarder des photos de nourriture pourrait calmer l’appétit. Des scientifiques de l’université d’Aarhus au Danemark ont publié une étude à ce sujet en mars dernier dans la revue de nutrition Appetite.

Les nutritionnistes danois ont d’abord constaté que les études sur le sujet étaient contradictoires. Si de prime abord, on peut penser que regarder des photos de nourriture ouvre l’appétit, ce qui a été confirmé par certains travaux, d’autres ont conclu inversement. Les chercheurs ont donc mené leur propre expérience. Ils ont ainsi demandé à 400 individus, divisés en deux groupes de 200 personnes, de visionner des images de M&M’s, ces cacahuètes enrobées de chocolat. Le premier groupe devait regarder la même image de M&M’s à trois reprises, le second trente fois.

Le supplice des M&M’s

Résultat : les membres du groupe qui avaient regardé l’image à 30 reprises avaient pour finir moins envie de manger des M&M’s que ceux qui ne l’avaient regardé que trois fois et ont moins apprécié leur dégustation. Il semble donc que regarder des images d’aliments peut susciter la satiété, à condition de beaucoup répéter l’exercice. Les chercheurs ont ensuite testé des variantes de leur expérience, en modifiant la couleur des M&M’s ou en changeant d’aliments et ont trouvé des résultats similaires.

Ce phénomène pourrait s’expliquer par une théorie défendue par certains neurologues, celle de la « cognition ancrée » (« grounded cognition » en anglais). Selon cette théorie, ce sont les mêmes zones du cerveau qui sont activées lorsqu’on réalise une action et quand l’on s’imagine la réaliser. Par conséquent, celui qui s’imagine manger une trentaine de fois des M&M’s connaitrait le même stimulus que s’il en mangeait réellement la même quantité et aurait donc un sentiment de satiété (car chacun sait par expérience des salles obscures que grignoter trop de M&M’s peut-être un peu écœurant). « Vous recevez une réponse physiologique à quelque chose que vous n’avez fait qu’imaginer, c’est pourquoi vous pouvez vous sentir pleinement satisfaits sans avoir mangé quoi que ce soit » explique Tjark Andersen, chercheur à l’université d’Aarhus et principal auteur de l’étude.

Les résultats de cet essai restent, comme toujours dans la littérature médicale, à confirmer et nous sommes donc encore loin du jour où les nutritionnistes conseilleront à leurs patients de regarder des images de plats cuisiné sur Instagram pour calmer leur faim et perdre du poids.

Mais si vous avez encore faim en achevant la lecture de cet article, nous vous conseillons de le relire…30 fois.

Nicolas Barbet

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article