Ma b*** sous le bras

Norfolk, le samedi 21 mai 2022 – Jimmy est finalement parti là où il devait être. Jimmy, c’est le nom que Malcolm MacDonald, un garagiste britannique de 47 ans, donnait à ses amis quand il était jeune, mais aussi à son « ami » le plus proche : son pénis reconstitué, qui est resté greffé sur son bras gauche pendant six ans.

Le 2 mai dernier, après une opération chirurgicale de neuf heures, Jimmy a finalement été greffé à l’entre jambes de Malcolm. « Je me sens de nouveau comme un vrai homme » a commenté le patient, qui raconte son incroyable parcours dans un documentaire télévisé sobrement intitulé L’homme avec un pénis sur le bras

L’histoire de Malcolm commence en 2014, lorsqu’il est touché par une grave infection bactérienne du périnée. Ses doigts, ses orteils et surtout son pénis sont touchés et se gangrènent. « C’était comme dans un film d’horreur, j’étais en panique » se rappelle Malcolm, plus de huit ans plus tard. Un jour, la virilité de Malcolm est tout simplement « tombée sur le sol ». « J’avais fini par accepter que je perdrais mon pénis, alors je l’ai juste ramassé et mis dans la poubelle » commente-t-il.

Il n’a pas baissé les bras

Malgré ce flegme apparent, Malcolm MacDonald vit très mal la perte de son pénis (on le comprend) et sombre rapidement dans l’alcoolisme. Jusqu’à ce qu’en 2016, il entende parler du Pr Ralph, chirurgien urologue à Londres et surnommé le « maître du pénis ». L’équipe du chirurgien indique à Malcolm qu’il est possible de lui confectionner un nouvel organe sexuel. « C’était comme avoir tous ses Noel en même temps, j’étais prêt à tout pour récupérer mon sexe » commente Malcolm (encore une fois, on le comprend). 

L’équipe du Pr Ralph confectionne un nouveau pénis à partir de lambeaux cutanés et de muscle prélevés sur le bras gauche de Malcolm et d’une veine de la jambe droite. Le greffon a ensuite été rattaché au bras gauche du patient. En prime, les médecins ont raccordé le néo-pénis à une pompe afin de permettre à Malcolm de provoquer une érection. A la demande du patient, le nouveau pénis mesure 15 cm, soit 5 de plus que le sexe original du patient. « Ils ont entendu toute mes demandes, tout le monde ne peut pas se vanter d’avoir un designer de pénis » s’amuse Malcolm. 

Un eunuque plein d’humour

Au départ, le nouveau pénis de Malcolm aurait dû rejoindre l’entre-jambes du patient dès 2018. Mais l’opération a été repoussée une première fois en raison d’un manque d’oxygénation du néo-pénis puis d’une insuffisance de  personnel soignant et enfin à cause de la Covid-19, les hôpitaux britanniques surchargés n’ayant pas vraiment le temps de s’occuper de ce cas exceptionnel. Malcolm MacDonald est donc devenu malgré lui une curiosité locale.

« Les gens m’en parlaient quand ils me croisaient au bar et bien sur ils faisaient des blagues, mais je comprends, ce n’est pas tous les jours que l’on croise un homme avec un pénis sur le bras » (heureusement). « Moi aussi j’ai fini par en rire, sinon je n’aurais pas pu le supporter » explique Malcolm, qui n’a jamais été gêné de montrer son pénis brachial aux journalistes.

Après six années passées avec cet étrange appendice, Malcolm MacDonald a donc retrouvé une virilité (presque) normale. « Je n’ai jamais trop eu de chance dans ma vie, mais cela ne peut pas durer éternellement, cette opération est peut-être un tournant dans ma vie » commente-t-il optimiste. « Le cauchemar est fini : pouvez-vous imaginer ce que c’est que d’avoir un pénis collé au bras pendant six ans ? ». On ne préfère pas.

Quentin Haroche

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions (1)

  • Bravo à tous !

    Le 21 mai 2022

    Eh bien j'en reste sans voix ! Je suis vraiment subjuguée par la prouesse de l'équipe médicale mais surtout par la force mentale de cet homme quand on connaît la place accordée à la virilité masculine. Je n'arrive même pas à imaginer la vie de cet homme avec un pénis brachial durant six ans ! En tout cas Bravo à tous !

    Marie-Louise Bernard (IDE)

Réagir à cet article