Que faire au bout du rouleau ?

Kofu, Japon, le samedi 3 décembre 2022 - Le Japon a une longue tradition du suicide d’honneur. La prévention de l’autolyse n’en est pas moins développée et s’insinue dans tous les recoins, voir dans les petits coins.

Comme dans beaucoup d’autres pays, avec la pandémie de Covid-19, un rebond du nombre de suicides a été constaté chez les jeunes au Japon. En 2020, près de 500 enfants et adolescents se sont donnés la mort dans ce pays, deux fois plus qu’en 2016.

Dans ce contexte, l’université Yamanashi a fait imprimer sur 6000 rouleaux de papiers toilettes distribués aux étudiants des messages tels que « cher toi, qui passes des jours difficiles en prétendant que tout va bien, tu n’as pas besoin de tout nous raconter… mais pourquoi pas juste un petit peu ? » assorti du numéro d’une ligne d’écoute dédiée.

En plus de ce genre de message, des images considérées comme apaisantes décorent ces papiers hygiéniques, comme des petits chats ou une jeune femme tenant un parapluie.

« Vous êtes seul dans les toilettes, c’est dans de tels moments que des pensées angoissantes peuvent vous venir à l’esprit » a expliqué Kenichi Miyazawa, responsable de l’université Yamanashi pour tenter de justifier cette initiative quelque peu déconcertante.

X.B.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article