Quel jeu Agnès Buzyn a-t-elle inspiré sur Twitter ?

Paris, le samedi 21 avril 2018 – De tous temps, les hommes politiques ont égrené des bêtises. Et de tout temps, les fabulistes, plaisantins et moqueurs ont, en tentant de faire de l’esprit, raillé les inepties des élites de ce monde. Aujourd’hui, fabulistes, plaisantins et moqueurs ne sont plus dans les salons ou les bistrots, mais sur Twitter.

Ça ne peut pas faire de mal !

Le 12 avril, sur RMC, le ministre de la Santé, Agnès Buzyn n’a pas donné une leçon de rhétorique ou de logique. Il faut dire que le sujet ne s’y prêtait guère : l’homéopathie. Alors qu’une tribune dénonçant les pièges et risques des Fake Medecine suscite commentaires et polémiques, le ministre est invité par Jean-Jacques Bourdin sur RMC/BFM TV à donner son point de vue. Scientifique d’abord, elle remarque que l’homéopathie relève probablement d’un « effet placebo ». A-t-elle considéré qu’elle en avait trop dit ? Elle se lance immédiatement après dans une défense de cette médecine jugeant que cela « ne fait pas de mal » (ce qui n’est pas une position unanimement partagée), que cela « peut éviter le recours à des médicaments toxiques » et encore que les « Français y sont attachés ». Autant d’éléments qui dans le discours (ministériel) d’Agnès Buzyn paraissent justifier le maintien du remboursement de l’homéopathie... qu'elle aurait peut-être combattu lorsqu'elle n'était "que" Professeur d'Hématologie.

Tablettes de chocolat et abonnements à Netflix !

Si sur le fond il y aurait sans doute beaucoup à dire et si Agnès Buzyn n’aura fait que perpétuer la ligne d’action de tous les ministres de la Santé de ces dernières décennies, sur la forme, beaucoup ont goûté la logique intrinsèque des déclarations du ministre. Ainsi, si tout ce qui ne peut pas faire de mal et permet d’éviter le recours à des thérapeutiques toxiques peut justifier un remboursement, les utilisateurs de Twitter ont considéré que bien des choses dans ce monde pouvaient peut-être être éligibles à une prise en charge par l’Assurance maladie. Ils ont ainsi inventé une lettre type que l’on peut adresser à Agnès Buzyn et qui détaille : « Vous avez récemment expliqué sur RMC au micro de Jean-Jacques Bourdin le remboursement de l’homéopathie par la Sécurité sociale par le fait qu’en dépit de son inefficacité prouvée, elle permet d’éviter certains médicaments « toxiques » et « ne fait pas de mal ». A ce titre, je me permets de vous solliciter afin de vous demander le remboursement à hauteur de 30 % de (précision laissée à l’appréciation de chaque signataire). Ces postes me procurent beaucoup de bien et m’évitent la prise de médicament aux effets potentiellement délétères sans pour autant m’être nocifs ». Reprenant cet argumentaire et derrière le hashtag #demandetonremboursement, a ainsi été demandée la prise en charge de tablettes de chocolat, abonnements à des chaînes de télévision, jeux vidéo, places de concert et autres petits plaisirs. Tout autant de choses qui ne font effectivement pas de mal et auxquels les Français sont très attachés… comme à la raillerie gratuite !

Aurélie Haroche

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article