Décompte pour un massacre

Guthrie (Oklahoma), le samedi 12 janvier 2012 – C’était le lendemain de la tuerie de Newton. Il avait trois ans. Il était en visite chez son oncle à Guthrie (Oklahoma). Il s’est tué d’une balle dans la tête en jouant avec une arme présente dans la maison. Comme lui, au moins dix enfants de moins de 15 ans sont morts entre le 15 décembre et le 7 janvier aux Etats-Unis tués par balle : huit par accidents (dont un petit garçon de deux ans) et deux par homicide. A titre de comparaison, en France, des statistiques présentées par le Centre d’épidémiologie sur les causes médicales de décès, publiées en 2004 et se référant à la période 1995/1999 évaluaient à 13 le nombre annuel de décès par accident par arme à feu chez les moins de vingt-cinq ans. Ces treize décès par an représentent un taux certainement bien inférieur à celui que laissent deviner ces huit petites victimes américaines (de moins de 15 ans) en 23 jours. Il ne s’agit en outre que des décès recensés par le compte twitter @GunDeaths.

Cinq jours de deuil et le massacre reprend sans compter

Ouvert par un internaute, préférant rester anonyme, au lendemain de la tuerie d’Aurora en juillet 2012 au cours de laquelle douze personnes furent assassinées dans un cinéma, ce décompte s’appuie sur les récits de journaux locaux et est alimenté grâce à la participation des adhérents de twitter. Au site les Inrockuptibles, le créateur de @GunDeaths a expliqué : « Je sentais que l’attention des gens ne demeurait focalisée sur la question de la violence par armes à feu que durant le traditionnel cycle de cinq journées d’information consacrées à une tuerie de masse (…). J’étais frustré qu’à la fin de ce type de cycle d’infos, on retourne à nos affaires, en oubliant qu’il y a plus de deux Auroras tous les jours aux Etats-Unis ».

643 morts par arme à feu entre le 14 décembre et le 7 janvier

D’abord resté dans l’ombre, @GunDeaths a acquis une importante notoriété après la tuerie de Newton où périrent vingt enfants dans une école maternelle. Aujourd’hui suivi par 9 400 personnes, ce compte bénéficie du soutien du site américain Slate. Ce dernier a établi une « cartographie » des morts par balle. Pour chaque jour, les silhouettes des femmes, hommes, adolescents et enfants tués sont alignées. Il est possible de cliquer sur chacune d’elles pour découvrir le nom (s’il est connu), l’âge et le lieu du décès de la victime. Un lien renvoie également vers un article de la presse locale détaillant les circonstances de la mort. On découvre ainsi que depuis le 14 décembre, date du massacre de Newton jusqu’au 7 janvier (18 h heure française) 643 personnes sont mortes aux Etats-Unis par arme à feu.

Statistiques officielles défaillantes

Ces données, nécessairement incomplètes, se donnent néanmoins pour objectif de pallier l’insuffisance des statistiques officielles en la matière. « Il est choquant de voir qu’alors que les armes à feu font la « une » des journaux, personne ne cherche à créer un décompte en temps réel des morts attribuables aux armes à feu aux Etats-Unis » ont expliqué notamment les éditorialistes de Slate pour justifier leur soutien au compte @GunDeaths.

 

http://www.slate.com/articles/news_and_politics/crime/2012/12/gun_death_tally_every_american_gun_death_since_newtown_sandy_hook_shooting.html

Aurélie Haroche

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article