Asthme sévère réfractaire à éosinophile, GSK simplifie le traitement

Bientôt les patients ayant un asthme sévère réfractaire à éosinophiles et traités par mépolizumab (Nucala) n’auront plus besoin de se rendre chez un professionnel de santé pour l’administration de leur traitement. En effet, deux nouvelles présentations viennent compléter la forme poudre pour solution injectable (jusqu’ici la seule disponible) qui doit obligatoirement être administrée par un professionnel de santé. Le mépolizumab est désormais disponible sous la forme d’un stylo prérempli et d’une seringue préremplie, qui peuvent être auto-administrés à domicile par le patient.

Des patients confiants et satisfaits

Au cours de deux études qui ont évalué l’utilisation de ces nouvelles présentations, la très grande majorité des patients considère que l’auto-administration est « très ou extrêmement » facile, 82 % pour la seringue et 86 % pour le stylo. Par ailleurs, les patients sont très confiants dans leur capacité à pouvoir utiliser ces nouvelles présentations : 88 % pour le stylo et 91 % pour la seringue. Enfin, quasiment la totalité des patients (96 %) préfère recevoir le mépolizumab à domicile par stylo pré rempli ou seringue pré remplie.

Ces innovations galéniques donnent aux professionnels de santé et aux patients une plus grande flexibilité pour choisir le mode d’administration du traitement qui leur correspond le mieux.

Le mépolizumab, une innovation thérapeutique dans l’asthme sévère

Le mépolizumab est la première thérapie ciblée anti-IL5 pour le traitement de l’asthme sévère réfractaire à éosinophiles chez l’adulte. Il s’agit d’un anticorps monoclonal qui empêche l’IL-5 de se lier à son récepteur à la surface des éosinophiles. Cette inhibition réduit ainsi les niveaux d’éosinophiles dans le sang, les tissus et les expectorations. Chez l’adulte, le mépolizumab est administré en injection sous cutanée une fois toutes les 4 semaines à la dose fixe de 100 mg. Il peut être utilisé chez l’enfant à partir de 6 ans.

Les études cliniques ont montré que le mépolizumab permet de réduire le nombre d’exacerbations, la consommation de corticoïdes oraux et d’améliorer le contrôle de l’asthme et la qualité de vie des patients souffrant d’un asthme sévère à éosinophiles.

Rappelons que l'asthme sévère est défini comme « un asthme qui nécessite l’utilisation de corticoïdes inhalés à forte dose, plus un autre traitement de fond et/ou le recours aux corticoïdes oraux pour maintenir le contrôle des symptômes ; ou qui demeure incontrôlé malgré l’utilisation de traitements appropriés.

Dr Emmanuel Cuzin

Références
D’après le dossier de presse du laboratoire GSK – 16 janvier 2020.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article